Top

Nessma TV – Persepolis : Le directeur « Nabil Karoui » condamné à payer une amende

le 5 mai 2012 à 6:34 

Un tribunal de première instance a condamné jeudi à Tunis le directeur de la chaîne de télévision privée «Nessma», Nabil Karoui, pour la diffusion publique du film «Persépolis» qui personnifie Dieu et qui a suscité une polémique en Tunisie.

Le tribunal a également condamné à une amende, de 1.200 dinars tunisiens chacun, un responsable de la production et un technicien de la chaîne pour avoir présenté un film de dessins animés produit par un franco-iranien «susceptible de troubler l’ordre public et de porter atteinte au sacré».

M. Karoui était absent à l’annonce du verdict qui coïncidait avec la Journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée en Tunisie pour la première fois depuis la chute de l’ex-président Ben Ali. La défense a décidé de faire appel du jugement estimant que «cette condamnation était «un message de mise en garde» adressé aux journalistes et créateurs dans l’exercice de la liberté d’expression «que des forces voudraient avorter». La chaîne privée Nessma avait diffusé en octobre dernier un film réalisé par l’iranienne Marjan Satrabi qui relate les évènements qui ont émaillé la Révolution islamique en 1979 et qui présente Dieu sous une forme physique et ce deux semaines avant l’élection de l’Assemblée nationale constitutive en Tunisie.

Le film avait suscité une vive polémique entre différents courants politiques (islamistes et modernistes) qui s’est propagée dans plusieurs gouvernorats de Tunisie. «Nessma TV» a été créée à partir d’un capital tuniso-italien avec une participation, outre de Nabil Karoui et son frère, du producteur cinéaste tunisien Tarek Ben Ammar et l’ex-président du Conseil italien Silvio Berlusconi.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

2 Réponses à “Nessma TV – Persepolis : Le directeur « Nabil Karoui » condamné à payer une amende”

  1. Baha-Ben-Salem 5 mai 2012 07:10

    Tout à fait d’accord avec vous mais la première chose qui doit disparaître de ce monde est l’hypocrisie … vous parlez de ce pays qui souhaite se développer car bien évidemment on est pas encore développé mais quand on parle d’un pays bien développé et dont le communautarisme juif disons pro-sionisme et le premier, le seul et le tout puissant.. là ça devient vraiment intolérable.. le sionisme qui est une idéologie raciste est inhumaine contrôle la France et ses médias.. je justifie pas le mal par le mal mais faut pas nier qu’en France on est directement condamné pour une blague sur la Shoah donc pas de leçon à donner à la Tunisie .

  2. Baha-Ben-Salem 5 mai 2012 07:10

    Tout à fait d’accord avec vous mais la première chose qui doit disparaître de ce monde est l’hypocrisie … vous parlez de ce pays qui souhaite se développer car bien évidemment on est pas encore développé mais quand on parle d’un pays bien développé et dont le communautarisme juif disons pro-sionisme et le premier, le seul et le tout puissant.. là ça devient vraiment intolérable.. le sionisme qui est une idéologie raciste est inhumaine contrôle la France et ses médias.. je justifie pas le mal par le mal mais faut pas nier qu’en France on est directement condamné pour une blague sur la Shoah donc pas de leçon à donner à la Tunisie .

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom