Top

Mali : Les Etats africains refusent de le reconnaître

le 7 avril 2012 à 12:12 

C’est le chaos au Mali. Le pays est au bord d’une division «historique» qui peut souffler sur les autres pays de la région. D’ailleurs, un effet boomerang n’est pas à écarter au cas où le peuple de l’Azawad arrive réellement à avoir son indépendance.

En effet, les rebelles touaregs, qui ont pris le contrôle du nord du Mali, d’Agheloc jusqu’à Tombouctou, ont annoncé, hier, l’indépendance de la nation azawad. L’annonce a été faite, hier, par le secrétaire général du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), en l’occurrence Bilal Ag Acherif qui cite dans un communiqué :

«Considérant la libération complète du territoire d’Azawad, nous proclamons irrévocablement l’indépendance de l’Etat d’Azawad, à partir d’aujourd’hui, vendredi 6 avril 2012». Le communiqué signé par le secrétaire général du MNLA ajoute : «L’accumulation de plus de 50 ans de mauvaise gouvernance, de corruption et de collusion militaro-politico-financière, met en danger l’existence du peuple azawad et menace la stabilité de la région et la paix internationale».

Par ailleurs, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) accuse également les gouvernements maliens qui se sont succédé durant 50 ans d’avoir essayé d’éliminer les Touaregs, les affamant lors des différentes sécheresses. Le mouvement a profité de l’instabilité provoquée par le putsch du 21 mars pour s’emparer des trois principales villes du nord du pays, Gao, Kidal et Tombouctou. Une offensive qui a débouché sur la partition de facto du pays, sans que l’on sache exactement laquelle des différentes armées insurgées occupent quelle ville.

Les Etats africains rejettent la déclaration du MNLA

Suite à l’annonce de l’indépendance de la Nation de l’Azawad, les Etats africains ont très vite rejeté la nouvelle, en expliquant qu’une telle annonce unilatérale n’aurait pas de sens et ne serait pas reconnue, d’autant qu’elle est faite sans la position des autorités militaires maliennes. L’Union africaine (UA) a refusé, hier, de reconnaître l’indépendance des Azawadis, d’autant que le Mali est pris dans une guerre chaotique où règnent, aussi, des groupes extrémistes dangereux. A son tour, la France a estimé vendredi qu’une déclaration d’indépendance unilatérale du Nord-Mali, n’aurait pas de sens si elle n’était pas reconnue par les Etats africains.

Une déclaration d’indépendance unilatérale qui ne serait pas reconnue par les Etats africains n’aurait pas de sens, a déclaré le ministre français de la Défense Gérard Longuet lors d’une conférence de presse devant l’association de la presse anglo-américaine. Quelques heures plus tôt, les rebelles du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), importante composante de la rébellion touareg malienne, ont proclamé l’indépendance de l’Azawad, vaste région du nord du Mali, dans une déclaration sur son site et via un de ses porte-parole sur plusieurs médias français.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom