Top

Affaire Trayvon Martin : George Zimmerman, Le suspect poursuivi pour meurtre

le 12 avril 2012 à 6:16 

Cela fait plus d’un mois et demi maintenant que l’affaire Trayvon Martin a connu une extraordinaire explosion médiatique outre-Atlantique et le soufflet n’est toujours pas prêt de retomber, bien au contraire.

L’histoire de ce jeune adolescent de 17 ans qui a été abattu dans des circonstances troubles par un civil qui effectuait des rondes de quartier bouleverse l’Amérique et cela jusqu’au plus haut de l’État. Barack Obama lui-même qui pourtant préfère se tenir loin des faits divers s’est en effet énormément investi dans cette affaire qui passionne et oppose toute à la fois les américains. Car au-delà de la mort tragique d’un adolescent, ce sont toutes les tensions interraciales qui existent aux États-Unis qui ont refait surface et qui agitent l’opinion publique.

D’autant plus que ce fait divers a remis au goût du jour un mouvement d’opposition qui dénonce une loi votée sous le mandat de George W. Bush et qui intensifie les droits de la légitime défense. Tellement que certains assurent que cette loi n’est rien d’autre qu’un permis de tuer pour de nombreux américains adeptes de la gâchette. Une loi dont visiblement, estiment de nombreux américains, le jeune Trayvon Martin a malheureusement fait les frais. Par ailleurs, le fait que le tireur soit en liberté et ne fasse, pour le moment du moins, l’objet d’aucune poursuite pénale, soulève la colère un peu partout à travers le pays, provocant des débats houleux entre défenseurs ou accusateurs du jeune adolescent tué.

Toutefois, une procureur a été il y a quelques jours finalement chargée de déterminer la responsabilité du tireur, George Zimmerman pour décider si une mise en accusation était requise. Autant dire que les conclusions de la procureur chargée de l’affaire sont attendues par un pays tout entier et risquent de diviser encore un peu plus les américains sur la question. Et justement la procureur a bien tenu à préciser qu’avant de rendre ses conclusions elle prendrait largement en compte les répercutions possibles qui résulteraient de sa décision. C’est ainsi qu’elle a annoncé qu’elle chercherait un moyen d’apaiser l’opinion publique pour stopper le schisme de plus en plus grand qui apparaît actuellement entre les défenseurs de Martin et les défenseurs de Zimmerman.

Mais le mal a déjà été fait et les questions des tensions interraciales qui n’ont jamais disparu sont aujourd’hui sur la place publique, reste à savoir si des politiques et notamment à la Maison-Blanche l’on aura le courage d’affronter de front ce sujet des plus explosifs pour essayer d’apporter un apaisement plus que jamais nécessaire entre les différentes composantes de la population américaine.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom