Top

Algérie : Le FLN est majoritaire avec un taux de 47%

le 12 mai 2012 à 12:06 

Le FLN frôle la majorité des sièges en raflant la mise de 220 sièges sur 462, soit avec un taux de 47%, alors que le RND a régressé par rapport à 2007 en perdant 7 sièges.

Le ministre de l’Intérieur a donné les résultats des élections législatives, lors d’une conférence de presse organisée hier à l’hôtel El Aurassi. Sans surprise, le Front de libération nationale a raflé la mise en obtenant 220 (dont 68 pour les femmes) des 462 sièges, soit un taux de 47,61%. Le RND vient en deuxième position avec 68 sièges dont 23 pour les femmes, alors que l’Alliance de l’Algérie verte) qui regroupe le MSP, En-Nahda et El Islah a obtenu 48 sièges (15 femmes).

Le FFS (Front des forces socialistes), parti d’opposition qui a boycotté les législatives de 2002 et 2007, a pu récolter 21 sièges (7 sièges pour les femmes), soit 4,54% des sièges. Le Parti des travailleurs (PT) vient en cinquième position avec 20 sièges dont la moitié revient aux femmes. Les listes indépendantes se partagent 19 sièges, alors que le FNA, parti de Moussa Touati, n’en a obtenu que 9. Le Front pour la Justice et la démocratie (FJD) a obtenu 7 sièges, le parti de Benyounès (MPA) 6 sièges, alors que le parti de Menasra ( Front du changement) n’a gagné que 4 sièges.

Dans son allocution, le ministre s’est félicité de la participation des Algériens qui, dit-il, ont fait preuve d’un sens patriotique et civique. «Les élections se sont déroulées dans la sérénité et la transparence, excepté quelques incidents qui ont émaillé ce vote», a-t-il affirmé. S’agissant du taux de participation, Ould Kablia a précisé qu’il est de 42,36%, que le nombre de votants a atteint la barre des 9 millions (9 178 560), en ajoutant que les éléments de l’ANP «sont eux aussi des citoyens comme les autres».

Avec un taux de participation de 42,36%

L’Algérien a dit non à l’abstention. Le taux de participation au scrutin du 10 mai a été peu élevé mais plus que pour la précédente consultation. Près de 43% de participation, selon le ministère de l’Intérieur, soit presque 10 points de plus qu’en 2007.

Mais ce taux reste relativement faible, surtout dans la capitale et en Kabylie. A Alger, forte d’environ trois millions d’habitants, l’abstention a atteint 69,1% des électeurs. Un taux contrastant nettement avec la méfiance affichée durant la très brève campagne électorale. Sans crier victoire, le gouvernement s’est en tous cas félicité de ce premier chiffre qui apparaît crédible pour les partis ayant observé le scrutin. La participation globale – territoire national plus communauté nationale à l’étranger – est de 42,36%», a déclaré le ministre de l’Intérieur Daho Ould Kablia, précisant que ce taux était bien plus élevé sur le territoire national atteignant 44,38 %, alors qu’il n’a été que de 14% pour les Algériens de l’étranger.

«Le peuple algérien a fait preuve d’un sens élevé de civisme et de maturité et a administré une leçon à tous ceux qui misaient sur un fort taux d’abstention», a déclaré le ministre de l’Intérieur, ajoutant que le vote s’est déroulé en «toute sécurité, sérénité et calme», feignant d’ignorer, ou du moins minimiser les innombrables irrégularités et violences qui ont marqué certains bureaux de vote à travers le pays.

«Les problèmes que nous avons constatés ici et là ont été contenus et ne peuvent avoir en aucun cas d’incidence sur la crédibilité des élections», a insisté Ould Kablia. Lui emboîtant le pas, le chef de la mission des quelque 150 observateurs de l’Union européenne à ce scrutin José Ignacio Salafranca a jugé que le vote s’était déroulé dans des conditions «généralement satisfaisantes sauf de petits incidents très limités».

«Nos équipes ont été présentes dès l’ouverture des bureaux de vote à travers les 48 wilayas et ce, jusqu’au dépouillement. Je peux vous dire que toutes les données sont d’une façon générale satisfaisantes», a-t-il déclaré aux très nombreux journalistes nationaux et étrangers, lors d’un point de presse animé au Centre internationale de presse. Autre constat de cette mission, le personnel chargé d’encadrer ces élections «est bien préparé pour réussir cette exercice». Le même responsable a fait état «d’acte de campagne électorale à proximité des bureaux de vote», mais qui «ne sont pas matérialisés et formalisés par les partis politiques».

Les équipes de la MOE-UE «se sont déployées sans problèmes et sans obstacles à travers le pays», s’est-il encore réjoui. Il a réaffirmé que les détails de l’observation préliminaire de la mission seront rendus publics lors de la conférence de presse qu’il tiendra samedi prochain. Les autres observateurs, sur un total de 500 venus en Algérie à la demande de la Présidence et issus de la Ligue arabe, de l’OCI ou de l’Union africaine et d’ONG américaines, n’avaient fait aucun commentaire jeudi.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

Une réponse à “Algérie : Le FLN est majoritaire avec un taux de 47%”

  1. mehdi assem 12 mai 2012 13:53

    ALLAH a tout vu les fraudeurs ont oublie qu’ALLAH voit tous après ce fort séisme de 5 a Chlef un avertissement d’ALLAH pour Bouteflika les algériens et les fraudeurs mais ces fraudeurs ont dépasser pharaon la fraude un crime donc maintenant ces fraudeurs ont exposer leurs villes leurs vie a des punitions d’ALLAH fort séisme violent feu de forêt inondation tornade pour éviter ces catastrophes Bouteflika applique la charia immédiatement

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom