Top

Législatives 2012: L’Algérie a échappé « le choc du printemps arabe »

le 13 mai 2012 à 12:48 

Les résultats des élections législatives du 10 mai 2012 ont fait éviter à l’Algérie « le choc du printemps arabe », a affirmé, samedi à Moscou, l’envoyé spécial du président russe pour l’Afrique, Mikhail Margelov.

« Les prévisions selon lesquelles l’Algérie n’échapperait pas aux répercussions du +printemps arabe+ ont été battues en brèche », a ajouté le responsable russe, rappelant que les candidats du parti du Front de libération nationale (FLN, au pouvoir) et du plus grand parti d’opposition, en l’occurrence, le Front des forces socialistes (FFS) avaient, durant la campagne électorale, critiqué les évènements ayant secoué certains pays en Afrique du Nord.

Pour M. Margelov, les résultats de ces législatives ont démontré que l’extrémisme islamiste « ne jouissait d’aucun soutien de la part des Algériens », expliquant cette attitude par l’expérience vécue par le peuple algérien durant les années 1990.

« En 1988, l’Algérie avait connu des évènements similaires à ceux vécus récemment par des pays voisins et dont l’impact a été dramatique », a noté le responsable russe, ajoutant que l’émergence en Algérie de la mouvance islamiste suite à ces évènements et les années du terrorisme qui s’en sont suivies ont coûté au pays des dizaines de milliers de morts.

« Le souvenir de ces douloureux évènements, qui demeure vif dans la mémoire collective des Algériens, les a prémunis contre les chocs ayant secoué » certains pays arabes, a poursuivi M. Margelov.

« Les conséquences du +printemps arabe+ ont été au cœur de la campagne électorale du FLN qui n’a eu de cesse d’appeler à la cohésion et à la préservation de la stabilité du pays, rejetant toute ingérence étrangère dans les affaires internes du pays », a-t-il ajouté, estimant que pour ces mêmes raisons le FFS a pris part à ces élections.

« Les réformes politiques, la baisse des prix des produits alimentaires, la construction de logements sociaux et l’investissement de 286 milliards de dollars dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014 sont autant de facteurs qui ont contribué à la victoire du FLN », a conclu M. Margelov.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom