Top

Présidentielle 2012 : Marine Le Pen et Poutou (NPA) ont leurs 500 signatures

le 17 mars 2012 à 11:54 

Hier,  le 16 mars, était la date limite accordée aux aspirants candidats au scrutin présidentiel français d’avril prochain pour déposer les 500 parrainages indispensables à l’officialisation de leur participation à la grande élection.

Et si de nombreux «petits» candidats avaient anticipé leur incapacité à réunir les 500 signatures nécessaires et avaient décidé de rallier soit Sarkozy soit Hollande, d’autres ont refusé d’abandonner malgré l’imminence de leur échec. Mais celle qui aura le plus focalisé l’attention est bien évidemment Marine Le Pen qui avait fait planer la possibilité, crédible pour certains, de ne pas être présente faute de parrainages suffisants à l’élection d’avril prochain. Une absence qui aurait tout de même été bien étrange.

En effet, il aurait été assez étrange qu’un candidat tel que Jacques Cheminade qui déjà candidat en 1995 avait récolté 0,27% des voix soit présent pour ce scrutin alors que le président du Front National qui récolte aux environs de 18% d’intentions de votes en soit exclu. Néanmoins, tout semble être rentré dans l’ordre et tous les candidats qui ont fait l’actualité ces derniers mois pourront se soumettre au vote des Français. Il reste ainsi cinq semaines aux différents candidats pour convaincre les électeurs qu’ils sont le meilleur choix pour la France.

Pourtant, cette fois-ci, au vu de toutes les études d’opinions, les Français ne sont plus prêts à accorder aveuglement leur confiance à des partis qui visiblement les ont hautement déçus ces trente dernières années. Et c’est cette partition-là que le FN, le MoDem ou encore le NPA vont jouer. Les petits candidats qui ont eu tant de mal à se qualifier pour le premier tour de la présidentielle auront leur carte à jouer en mettant en avant les échecs répétés des deux grands partis représentés par les deux grands candidats de cette élection, Sarkozy et Hollande.

Ces deux-là devront pour leur part convaincre les Français qu’ils peuvent encore leur accorder leur confiance même si cette dernière s’est largement élimée au fil des années. La campagne va certainement s’accélérer désormais et mettre à jour les différences et les contradictions de chaque candidat. Il ne restera plus aux électeurs qu’à choisir celui qui en leur âme et conscience sera le plus à même de sauver leur pays du naufrage annoncé.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom