Top

Le mensonge de Jean-François Copé sur la Corrèze

le 30 mars 2012 à 10:30 

Alors que l’actuelle majorité a creusé la dette de la France de 20 points depuis de 2007 et fait exploser le déficit sur la même période, elle n’hésite pas à venir donner des leçons de gestion publique à François Hollande.

Jean-François Copé a ainsi affirmé sur France 2 qu’il y aurait eu «50% d’augmentation d’embauches depuis que François Hollande est président du Conseil général» de Corrèze. Ajoutant même que «les chiffres sont très connus».

C’est tout simplement un mensonge éhonté.

Lors de la séance plénière du Conseil général de la Corrèze du 23 mars dernier, le nombre d’agents a été évoqué : on passe de 1335 agents au 1er janvier 2008 contre 1301 agents au 1er janvier 2012, soit une baisse de 2,5%.
Nous sommes donc très loin des 50% de hausse annoncés par Jean-François Copé, qui n’est pas à un mensonge près pour attaquer François Hollande.

Plutôt que de travailler à trouver un programme pour le candidat sortant, la droite préfère donc attaquer en usant d’arguments fallacieux. Pouvant difficilement défendre le bilan de Nicolas Sarkozy, elle préfère attaquer celui de François Hollande avec des arguments mensongers.

Ne le laissez pas faire.

– Vérifiez les sources des chiffres évoqués par la droite dans les médias et réagissez sur Twitter et Facebook
– Rétablissez la vérité par des commentaires sur les sites de presse et auprès de vos amis sur les réseaux sociaux.
Rappelez le bilan du candidat sortant sur la dette

Source : PartiSocialiste.fr

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

Une réponse à “Le mensonge de Jean-François Copé sur la Corrèze”

  1. Djudj 26 avril 2012 11:43

    Il faudrait aussi se renseigner un peu avant de balancer des énormités comme « Sarkozy est responsable de 20 points de dette en plus ».
    Relisez un peu les rapports de la Cours des Comptes : sur les 600 milliards de dettes accumulés depuis 2007, 40% seraient directement imputables à la crise mondiale et 50% aux projets menés depuis les 20 dernières années (35 heures, retraite à 60 ans etc …) et dont le financement n’a jamais été planifié.
    En réalité sur ces 600 milliards, le quinquénat de Sarkozy n’en aurait générer « que » 60. Et il reste à voir ce que les dernières réformes Fillon vont encore faire économiser.

    Jean-François Copé nous sert peut-être des âneries, mais à la limite je dirais que c’est son rôle en campagne (ses adversaires ne s’en privent pas non plus) .
    Vous êtes journaliste (ou du moins vous prétendez l’être) alors n’oubliez pas votre premier principe : l’objectivité.

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom