Top

De Laure Prouvost à Eric Freymond : l’art contemporain à la portée de tous

le 4 décembre 2013 à 20:14 

Laure-Prouvost-Eric-Freymond-artLundi 2 décembre dernier, l’artiste contemporain Laure Prouvost s’est vu décernée le Turner Prize d’art contemporain, l’un des prix les plus prestigieux de Grande-Bretagne en matière d’art.  Une Française qui remporte ce concours, c’est une grande première, mais c’est avant tout une preuve que l’art contemporain bleu-blanc-rouge s’exporte de mieux en mieux. Du silencieux Eric Freymond à la pétillante Laure Prouvost, qui sont ces artistes qui font scintiller notre pays au-delà de ses frontières ?

Laure Prouvost : inconnue en France, l’Angleterre lui ouvre les bras

Née à Croix, près de Lille, Laure Prouvost fait aujourd’hui la une de nombreux médias pour une bien belle raison : elle est la première Française à remporter le Turner Prize d’art contemporain britannique, qui existe pourtant depuis déjà 30 ans. Utilisation simultanée de vidéos et de sculptures, le travail de Laure Prouvost a presque fait l’unanimité  dans le jury. « Son travail mêle les faits, la fiction, l’histoire de l’art et les technologies modernes », commente-t-il à la presse.

Si Laure Prouvost est française, elle a fait ses études en Angleterre, et il serait difficile de l’en blâmer tant il est impensable de refuser une place dans des écoles telles que la Saint Martin College of Arts ou encore le Goldsmith College de Londres. Reste qu’aujourd’hui, par cette victoire, elle fait non seulement parler de son art, mais aussi de son pays d’origine : la France, qui l’air de rien comptent quelques artistes contemporains au succès déroutant.

Eric Freymond, un franco-belge aux silences surprenants

Eric Freymond en est l’un des exemples les plus frappants. Né à Charleroi en Belgique, il passe une partie de son enfance et de son adolescence en France. Si au départ, rien ne le prédestinait à devenir un artiste reconnu, n’appartenant pas à une famille que l’art intéressait, sa vie a changé du tout au tout le jour où il se rendit compte de la beauté de certains silences.

Il décide de jouer avec, de les enregistrer. Si son travail est difficile à appréhender au premier abord, il est encore plus compliqué à décrire par écrit. Depuis quelques jours, il fait lui aussi parler de lui au-delà des frontières françaises, et belges.  Événements de rue, expositions et spectacles, Eric Freymond multiplie les silences et fait parler de lui. Arnaque pour certains, idée de génie pour d’autres, le « plasticien du silence », comme les médias le surnomment, n’en reste pas moins un artiste, qui nous donne une leçon essentielle. L’art est à la portée de tous, il suffit de savoir le saisir.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom