Top

Albert Camus «représentera» l’Algérie au Festival de Cannes

le 5 avril 2011 à 0:48 

Contrairement à l’année dernière, l’Algérie ne sera pas présente dans la sélection officielle du Festival de Cannes 2011. En revanche, un film coproduit par l’Algérie «Le Premier homme» de Gianni Amelio, avec Jacques Gamblin et Claudia Cardinale, qui évoque les derniers jours d’Albert Camus, est pressenti pour être en sélection au 64e Festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai prochain. Une maigre consolation pour la présence cinématographique algérienne. Car, contrairement à ce qui a été avancé sur l’émission de Canal Algérie, aucun film algérien n’est sélectionné à Cannes.

Par ailleurs, on évoque la présence probable en sélection parallèle, du réalisateur franco-algérien Rabah Ameur-Zaïmeche avec «Les Chants de Mandrin». L’auteur de Wesh wesh a réussi depuis quelques années à tisser son réseau sur la Croisette. A quelques jours seulement de l’annonce de la sélectionn officielle, des rumeurs sont déjà publiées dans la presse. Les plus sûrs d’être présents à la Croisette sont les ex-primés de Cannes qui sont toujours portés favoris: Lars von Trier avec son dernier film «Melancolia», avec Charlotte Gainsbourg et Kirsten Dunst, Pedro Almodovar, «La Peau que j’habite», adaptation d’un roman de Thierry Jonquet avec Antonio Banderas, Aki Kaurismaki «Le Havre», avec André Wilms et Kati Outinen ou encore les frères Dardenne «Le Gamin au vélo» avec Cécile de France et Jérémie Renier et enfin «Habemus Papam» de Nanni Moretti.

Le cinéma français, toujours en lice avec trois longs métrages, verra peut-être la programmation de «L’Ordre et la morale» d’un revenant: Mathieu Kassovitz, qui revient sur le massacre de la grotte d’Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie. On parle aussi du film, «Le Moine» de Dominik Moll, avec Vincent Cassel, de «L’Empire» de Bruno Dumont ou encore «Les Bien-aimés» de Christophe Honoré. Mais le film francais le plus attendu à Cannes demeure «La Conquête» de Xavier Durringer, qui montre les coulisses de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Le nouveau patron du Festival de Cannes, Thierry Frémaux a, selon certaines médias, sélectionné les nouveaux longs métrages d’Ulrich Seidl «Paradise», Nuri Bilge Ceylan «Il était une fois en Anatolie», Andrea Arnold «Les Hauts de Hurlevent» et Alexander Sokourov «Faust». Le cinéma russe sera également fortement présent à travers le nouveau long métrage d’Alekseï Guerman «Il est difficile d’être un dieu» accompagné du troisième volet de «Soleil trompeur» de Nikita Mikhalkov. Côté yankee, on sait déjà que Woody Allen présente hors compétition et en film d’ouverture son nouveau film, «Minuit à Paris».

L’Italien Paolo Sorrentino devrait présentera son premier film américain, «This Must Be a Place», avec Sean Penn en ex-rock star qui parcourt les États-Unis pour se réconcilier avec son père, un ancien Nazi. Il y aura aussi probablement «Tree of Life» de Terrence Malick et l’auteur de Palme d’or pour «Elephant», Gus van Sant avec «Restless».
Walter Salles qui vient de finir le montage de «Sur la route», adaptation très attendue du roman de Jack Kerouac est également pressenti à Cannes, le plus important rendez-vous de cinéma au monde.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

Une réponse à “Albert Camus «représentera» l’Algérie au Festival de Cannes”

  1. benyabou 12 avril 2011 16:12

    le cinéma est le seul pont de cultures et la fraternité entre les peuples,le cinéma est l’enfant du théatre qui était l’école de notre peuple….. »Collysée de Boufarik qui a produit le grand réalisateur franco-algérien Mahmoud Zemouri »

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom