Top

Soupçon de viol au quai des Orfèvres : le procès verbal

le 6 mai 2014 à 18:58 

Palais_de_Justice,_quai_des_Orfèvres,_échafaudage_en_bascule_01

La touriste qui a affirmé être victime d’un viol par des hommes de la Brigade a été déclaré comme « avenante ».

«Encline à avoir des relations sexuelles facilement avec des inconnus.» Tels sons les mots que l’avocat canadien qui l’avait accompagné avait prononcés pour définir la touriste qui portait des accusations de viol contre quatre hommes de la brigade française. Selon le procès-verbal, la plaignante aurait une personnalité assez complexe. Âgée de 34 ans, elle a fait la connaissance de ses hommes dans un pub irlandais, le Galway, un endroit que fréquentent souvent les membres de la Brigade de recherche et d’intervention. Selon les témoignages, la Canadienne fréquentait plusieurs fois le pub. «À chaque fois, elle a consommé du whisky et des bières en grande quantité», affirme une des barmaids qui travaille au pub. À l’aise avec le Français, la touriste aurait fait des avances aux policiers. Les policiers ayant l’habitude d’emmener leurs conquêtes à leur bureau, que les policiers n’ont pas hésité à la proposer, une invitation que la Canadienne ne semble pas refuser. 30 minutes après l’arrivée au bureau, un agent aurait entendu des « cris de jouissance », des bruits qui n’éveillaient aucun soupçon. La plaignante serait sortie nue et en pleur. Sous le choc, elle aurait affirmé que c’est l’agent de faction du deuxième étage qui l’aurait violé. Les trois policiers sont suspendus et la touriste ne s’est pas encore confrontée aux policiers canadiens.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom