Top

En classe de 3e, leur devoir consiste en la rédaction d’une lettre de suicide

le 11 décembre 2012 à 9:52 

Un enseignant du collège Montmoreau-Saint-Cybard en Charente a été suspendu après avoir demandé à ses élèves de 3e de rédiger une lettre de suicide.

Un professeur de français d’un collège de Charente a été suspendu à titre conservatoire après avoir incité ses élèves de 3e à se pencher sur la question du suicide le 22 octobre dernier.

Dans le cadre d’un devoir sur table noté, il leur avait demandé d’écrire une lettre dans laquelle il devrait dresser leur autoportrait : « Vous venez d’avoir 18 ans. Vous avez décidé d’en finir avec la vie. Votre décision semble irrévocable. Vous décidez dans un dernier élan de livrer les raisons de votre geste. En dressant votre autoportrait, vous décrivez tout le dégoût que vous avez de vous-même. Votre texte retracera quelques événements de votre vie à l’origine de votre sentiment. »

Les parents, insurgés par une telle consigne, ont alerté l’inspection académique dès qu’ils en ont eu vent. Ils n’ont pas manqué d’exprimer toute l’amertume qu’ils ressentaient dans leur missive : «Nous sommes révoltés que l’on puisse proposer ce genre de sujet à des enfants qui ont entre 13 et 14 ans. De par notre éducation, nous n’avons pas l’habitude de remettre en question ce qui se passe à l’école, mais il y a des limites. Quel va être le prochain sujet? Que ressentez-vous quand vous vous piquez? On aimerait comprendre »

Jean-Jacques Hazan, président de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) est tout aussi décontenancé par cet exercice : « Cela fait des années qu’on essaye de réfléchir sur cette problématique, et là un professeur demande à des élèves de s’enfoncer dans la peau d’un suicidaire plutôt que de s’en extraire.» Il appréhende les répercussions que ce travail pourrait avoir sur les adolescents fragiles ayant déjà songé à « passer à l’acte » : « Là on lui met toutes les cartes en main: il a compris la chose, l’a formalisée, verbalisée, et peut s’en servir comme lettre de suicide, directement rédigée en classe! »

Une enquête interne a été ouverte par l’inspection académique afin de connaître les motivations du professeur. Ce dernier serait reconnu pour son attitude bienveillante selon le directeur académique des services de l’Education nationale de Charente, Jean-Marie Renault.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom