Top

Science Po : Qui pour remplacer Descoings ?

le 15 juin 2012 à 11:01 

Ça se bouscule au portillon. Les candidats à la succession de Richard Descoings, ont jusqu’à vendredi 15 juin pour se faire connaître. La nomination, elle, devrait intervenir au plus tard en octobre prochain, selon l’IEP.

Décédé en avril dernier à la suite d’un arrêt cardiaque dans un hôtel de NY, Richard Descoings, le directeur de Science Po, émeut la presse nationale. Jeune patron (38 ans) qui succéda à Alain Lancelot en 1996, à la tête de cette école très conventionnelle, Descoings a eu l’audace de démocratiser et dépoussiérer la vieille institution.

Le poste convoité est prestigieux : aujourd’hui, Science Po a connu un tel élan que la nomination de son directeur, prononcée par le Président de la République, est quasiment une affaire d’État.

Malgré cela, toute succession n’est jamais sereine et sans tâches. Déjà les accusations de mauvaise gestion et de rumeur commencent à émerger.

Des noms commencent déjà à circuler :

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Dominique Reynié, professeur à Science Po Paris directeur général de la Fondation pour l’innovation politique.

Hervé Crès, actuel directeur par intérim de Sciences Po Paris, docteur en économie, mathématiques appliquées, normalien de la rue d’Ulm et ancien élève de Sciences Po Paris, directeur délégué de l’Ecole HEC depuis 2006. Jean-

Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire (DGESCO) au ministère de l’Éducation nationale depuis le décembre 2009, ancien recteur de l’Académie de Créteil et professeur de droit public et président de l’Institut des Amériques (IdA).

Olivier Faron, directeur de l’École Normale Supérieure (ENS) de Lyon depuis janvier 2010. M Faron avait aussi été nommé, en juillet 2011, directeur adjoint en charge de l’enseignement supérieur du cabinet de Laurent Wauquiez, alors ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Pierre Mathiot serait aussi en lice pour accéder à la tête de l’institut parisien. Ce chercheur et professeur des Universités en Sciences politiques, ancien élève de Sciences Po Paris est, depuis janvier 2007, directeur de l’Institut d’études politiques (IEP) de Lille.

Benjamin Stora, docteur en histoire, en sociologie et en lettres, spécialiste de l’histoire du Maghreb et de la colonisation française a co-dirigé l’Institut Maghreb-Europe à Paris VIII. Écrivain émérite et officier des Arts et des Lettres, il est, entre autres, auteur de Algérie 1954-1962 : lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom