Top

Pollution des plages : au Kenya, le recyclage des tongs devient une activité économique

le 3 juillet 2017 à 12:29 

Ce n’est pas nouveau, les plages très fréquentées du monde entier souffrent de la négligence des usagers et deviennent de véritables dépotoirs où l’on trouve de tout. Les plages du Kenya, n’échappent pas à la règle, et en premier lieu, il s’agit de récupérer les trop nombreuses tongs abandonnées. Une entreprise sociale a eu l’idée de ramasser chaque année près de 400 000 tongs usagées et abandonnées en bord de mer. Elle les transforme en jouets, en bijoux, ou encore en œuvres d’art.

Au Kenya, les tongs sont laissées sur place parce qu’elles sont abîmées, ou oubliées par les vacanciers et les passants. Elles sont devenues la base d’un système de recyclage original afin de valoriser ces déchets. A l’initiative de Julie Church, une biologiste kényane, une entreprise sociale, nommée Ocean Sole, a mis en place un circuit pour utiliser les vieilles tongs et sandales.

Elles sont d’abord collectées sur les plages par des associations avant d’être déposées dans un atelier d’artistes à Nairobi. Là, les chaussures sont lavées, puis travaillées par une cinquantaine d’artisans, qui leur offrent une seconde vie.

C’est tout un système de partenariat, qui s’est mis en place entre diverses associations. Cela permet à ces dernières, soucieuses de la protection de l’environnement, d’organiser des collectes, et donc de faire prendre conscience aux populations de la nécessité de nettoyer les plages.

L’action d’Ocean Sole, se retrouve sur d’autres moments de l’activité économique. Elle achète les sacs de tongs, ce qui permet aux associations de percevoir de l’argent, pour qu’elles puissent développer des projets environnementaux, mais aussi de rémunérer les personnes qui s’occupent des collectes. La protection de l’environnement, s’accompagne donc d’un soutien aux communautés locales, qui sont dans le besoin.

Ce n’est pas une petite activité, car tous les ans, c’est près de 400 000 tongs qui sont ainsi récupérées rien que sur le bord de mer. C’est surtout une pollution du quotidien dont on ne parle pas beaucoup, car cela concerne les touristes qu’il ne faut surtout pas dissuader de venir.

En quelques années, l’action d’Ocean Sole a un réel succès qui devient international. En juin 2017, à l’occasion de la journée mondiale de l’océan, Ocean Sole a également participé à des activités de sensibilisation à la pollution des eaux en partenariat avec l’UNESCO.Crédit photo : drumthwacket

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom