Top

Canal+ : la fin programmée du « Grand Journal »

le 9 février 2017 à 10:45 

On devrait assister dans quelques mois à la fin de l’émission de Canal+ « Le Grand Journal ». Celle-ci, après 13 ans d’existence doit faire face à une concurrence sévère (surtout depuis 2004), et à une importante perte d’audience. Vincent Bolloré aurait déjà tranché et serait à la recherche d’un nouveau concept pour renouveler l’access de la chaîne.

 C’est clairement la fin d’une émission emblématique de Canal+. Il faut bien le dire, elle était depuis longtemps, que l’ombre d’elle-même et ses heures de gloire, se retrouvaient dans le rétroviseur. On est loin des deux millions de téléspectateurs de l’ère Denisot, qui restait la référence de la période. Antoine de Caunes (2013-2015) a réussi à les maintenir au-dessus du million, mais les audiences ont continué leur chute. Depuis la dernière saison, l’émission présentée par Maïtena Biraben ne réunissait plus que 600 000 téléspectateurs par jour, pour finalement arriver à la rentrée 2016, au Grand Journal de Victor Robert qui affiche 124 000 téléspectateurs de moyenne et 0,6 % d’audience.
Actuellement, l’émission doit faire face, sur le même créneau horaire à « C à vous » sur France 5, « Quotidien » sur TMC et « Touche pas à mon poste » sur C8. La concurrence, a évolué là où l’émission de Canal+ a aussi péché par manque de manque de renouvellement. Les changements permanents n’ont pas évité une érosion qui a gagné un formatage qui n’a que très peu bouger.
Vous rajoutez à cela, en toile de fond, les percussions sur l’image générale de la prise en main difficile et conflictuelle de l’ensemble du groupe par Vincent Bolloré.
Difficile aussi, de ne pas évoquer l’aspect financier dans cette prochaine disparition, Le Grand Journal est une émission qui coûte cher. 100 000 euros par jour soit 20 millions d’euros par an pour Maïtena Biraben. Le spot de 30 secondes de publicité dans Le Grand Journal était proposé à 11 000 euros en octobre 2011, elle ne vaut plus que 1 800 euros actuellement.
L’émission qui devait être, une vitrine pour donner envie ne fait visiblement plus rêver. Cependant, est-ce l’émission qui ne fait plus rêver ou plus largement une chaîne payante qui s’est bâtie notamment sur le football, le cinéma et un « esprit » ? Les deux premiers sont aujourd’hui largement concurrencés, le troisième a tout simplement disparu.

Crédit photo : tangi bertin

 

 

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom