Top

Pouvoir d’achat : un français sur deux a du mal finir le mois

le 12 septembre 2013 à 10:55 

carrefour-magasin-caddie_291Si le sondage CSA avait pour but de rassurer quant à l’optimisme des consommateurs sur leur pouvoir d’achat, on peut dire que c’est raté. Le pouvoir d’achat ne cesse de diminuer et les Français s’en rendent bien compte, au point qu’ils ont peur de ne pouvoir mener à bien leurs différents projets. Diminution des commissions interchange proposée par Michel Barnier et augmentation des cotisations, l’actualité ne va pas en leur faveur.

60% des Français considèrent leur pouvoir d’achat « correct », jusque-là le nouveau sondage sur les Français et leur pouvoir d’achat du CSA pour Cofidis semble positif. C’est dans les détails que tout se corse.

Presque deux tiers des sondés assurent avoir remarqué une baisse significative de leur pouvoir d’achat au cours de l’année passée alors qu’ils n’étaient que 59% à partager cet avis en 2012. Pour plus de 50% d’entre eux, il devient de plus en plus difficile de finir le mois sans puiser dans leur épargne tandis qu’environ 33% des Français ont du changer leurs habitudes de consommation.

Tous essaient de faire des économies, mais en période de rentrée scolaire, ce n’est pas ce qu’il y a de plus évident. 57% des personnes interrogées ont déjà réduit leurs loisirs et 53% pensent continuer sur leur lancée l’année prochaine. Alors qu’il est hors de question pour une grande majorité de la population de faire des compromis en matière de santé et d’assurances, l’habillement est le deuxième secteur le plus touché avec 56% des Français ayant déjà réduit leur budget vestimentaire et 53% comptant le faire encore en 2014.

Les dépenses d’envergure envisagées par les Français comme les mariages, les vacances ou encore les travaux, se retrouvent également sur la sellette. Les Français sont en effet 60% à prévoir une nouvelle diminution de leur pouvoir d’achat dans l’année à venir, un pourcentage qui atteint les 80% chez les personnes à la retraite.

Un constat fort pessimiste et malheureusement criant de vérité. Si aujourd’hui la situation est déjà difficile, demain ne s’annonce pas meilleur. Que ce soit à l’échelle nationale ou à l’échelle européenne, tout semble indiquer un budget de plus en plus serré pour les Français.

En juillet dernier, le Commissaire européen au marché intérieur et au service, Michel Barnier, a présenté à la Commission européenne son projet de diminution des commissions interchange. Ces charges versées par les commerçants aux banques lorsqu’un paiement par carte s’effectue dans leurs commerces ont déjà été diminuées dans certains pays comme l’Espagne ou l’Australie et les résultats furent loin de ceux attendus par Michel Barnier. Au lieu de baisser, les prix dans les commerces ont augmenté et les frais bancaires se sont littéralement envolés.

Ajoutez à cette funeste proposition de M. Barnier, le projet de réforme des retraites du Premier ministre français Jean-Marc Ayrault, basé sur la hausse des cotisations pour les patrons comme pour les salariés, et vous obtiendrez une année 2014 salée.

Les découverts, déjà rencontrés au moins une fois par an par presque la moitié des Français risquent de devenir très vite le quotidien d’une grande partie de la population, abandonnée par des hommes politiques dont la vision des réalités économiques actuelles est apparemment biaisée.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom