Top

Le livre blanc de GEEA : comment débloquer l’économie française en 20 propositions

le 12 décembre 2013 à 15:38 

montagejmf-final-2-3169bRemis au président de l’UMP, Jean-François Copé, le livre blanc du groupe de parlementaires GEEA (Génération Entreprises – Entrepreneurs Associés) devrait permettre à l’opposition française de présenter un programme économique fort pour l’après-2017. Les 120 parlementaires présidés par le député Olivier Dassault y présentent 20 propositions qui devraient aider la France à relancer son économie et donc à renouer avec la croissance.

Un « big-bang » économique

« Mettre fin à l’asphyxie fiscale » et « insuffler un vent de liberté et de flexibilité dans l’économie ». Telles sont les ambitions du groupe de parlementaires GEEA (Génération Entreprises – Entrepreneurs Associés) avec leur livre blanc présenté au président de l’UMP, Jean-François Copé, mercredi 11 décembre dernier. Les 120 parlementaires de ce groupe de réflexion, animé par le député Olivier Dassault et Jean-Michel Fourgous, espèrent voir un jour leurs 20 propositions appliquées afin de relever l’économie française en aidant principalement les entrepreneurs du pays, moteur de compétitivité et de croissance.

« Ces vingt propositions ont pour objet d’aider l’UMP à réaliser le ‘big-bang fiscal, économique et culturel’ dont la France a besoin pour sortir du marasme » explique Olivier Dassault. Des mesures courageuses qui touchent à tous les aspects du monde du travail aujourd’hui, des horaires à l’âge de départ à la retraite en passant par les impôts.

Une mise au clair fiscale

Parmi les propositions phares figurent le report de l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans, l’annulation des régimes spéciaux, l’ajustement des régimes de retraite du public et du privé, ainsi que la suppression des 35 heures. Mais en cette période de ras-le-bol fiscal général, les propositions au centre de l’attention sont évidemment celles concernant le domaine fiscal.

Pour GEEA, l’impôt de solidarité sur la fortune et la taxe à 75% doivent être supprimés. La Constitution devrait également être modifiée pour y intégrer un seuil de prélèvements obligatoires maximal à ne pas dépasser. Les entreprises, et tout particulièrement les TPE (Très Petites Entreprises) et PME (Petites et Moyennes Entreprises), devraient se voir soulager de 100 milliards d’euros de charges en cinq ans.

Vingt propositions qui, pour Jean-François Copé, « sont la clé pour sortir le pays de la situation de blocage dans lequel il se trouve ». « Des propositions pour la France » que le président de l’UMP défendra bec et ongles. Une bataille qui ne devrait pas être si difficile à gagner, auprès des sympathisants UMP comme des Français en général.

La grogne monte en effet en France depuis quelques semaines et il est de plus en plus souvent reproché au président de la République son manque de courage et son acharnement fiscal contre les entrepreneurs. Des entrepreneurs qui sont aujourd’hui dans une situation délicate et qui ne demandent qu’à ce que les paroles de GEEA soient prises à la lettre. Le seul regret dans cette histoire, c’est qu’il faille probablement attendre 2017 pour voir le soleil se lever sur le monde entrepreneuriale français.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom