Top

De plus en plus de personnes voyagent en avion dans le monde

le 13 juin 2017 à 14:00 

Le transport aérien de passagers n’a jamais été aussi dense, car pour la première fois en 2017, il va dépasser les 4 milliards de passagers. Tout porte à croire, que cette évolution va se poursuivre, car les constructeurs ont dans l’ensemble leurs carnets de commandes bien remplies. Airbus, par exemple prévoit de livrer 35 000 avions au cours des vingt prochaines années.
Le nombre de passagers il y a 30 ans, était de 1 milliard, c’est dire si la croissance est rapide. Toujours selon Airbus, qui est le deuxième avionneur mondial, le trafic aérien devrait tripler d’ici à 2036. L’avion devient donc accessible à de plus en plus de gens dans le monde, et la croissance du trafic provient essentiellement de l’entrée en lice de nombreux pays émergents.
En tête de ces pays émergents, on retrouve bien sûr la Chine, dont les touristes envahissent tous les coins de la planète. Le pays assiste à une explosion d’une classe moyenne, qui a soif de voyager et de sortir d’un pays autrefois particulièrement refermé sur lui-même. Le trafic va être multiplié par 3,6 d’ici 2036, et le pays deviendra le premier marché mondial, devant les États-Unis.
On a bien compris, que ces projections sont l’œuvre des constructeurs d’avions, qui suivent cette évolution de très près. L’afflux de passagers, va entraîner une explosion du nombre des avions dans le monde. Il devrait passer de 18 890 à 40 120 dans vingt ans.
70 % seront des moyen-courriers, car ils sont les avions privilégiés des compagnies low-costs, pour assurer leurs vols courts. Elles pourraient, à elles seules, représenter la moitié du marché. Cette forte demande se conjugue avec des cours du pétrole qui restent relativement bas.
Cependant, si la quantité est en progression, il n’en est pas de même pour la rentabilité. Pour la première fois depuis 6 ans, le bénéfice cumulé des 275 compagnies membres de l’IATA (Association du transport aérien international), devrait reculer en 2017. La raison se trouve dans une très forte concurrence sur les prix, qui a fait passer le bénéfice moyen par passager à seulement 6,86 €, ce qui bien entendu, fait aussi notre bonheur.
Tout ceci, ne doit pas faire oublier en toile de fond, les effets du terrorisme, qui refrènent les envies de voyage et génèrent des frais supplémentaires, notamment en personnel pour assurer des mesures de sécurité de plus en plus conséquentes.
Crédit photo : pete hemsley
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom