Top

Moody’s s’abat sur l’Italie

le 13 juillet 2012 à 11:41 

L’Italie, entrée officiellement en récession fin 2011, s’y est enfoncée au premier trimestre 2012 avec une nouvelle contraction de son PIB de 0,8 %, sous le poids des plans d’austérité adoptés depuis 2010 pour rassurer les marchés. Nouvelle contraction du PIB, nouvelle dégradation par l’agence Moody’s.

Moody’s, l’agence de notation financière, a dégradé hier la note de l’Italie de deux crans, passant de A3 à Baa2, avec une perspective négative, en raison de la crise de la zone-euro et des risques de contagion émanant de la Grèce et de l’Espagne.

« Le risque d’une sortie de la Grèce de l’euro a augmenté et le système bancaire espagnol va endurer davantage de pertes qu’attendu » déclare l’agence dans un communiqué. « L’Italie a plus de risque de connaître une hausse brutale de ses coûts de financement ou de ne plus avoir accès aux marchés financiers (…) en raison de la confiance de plus en plus fragile des marchés et du risque de contagion émanant de la Grèce et de l’Espagne. »

Selon l’agence, Rome pourrait connaître une croissance relativement « faible » et un « chômage plus élevé », l’empêchant ainsi de remplir ses objectifs de réduction des déficits.

Mario Monti, président du Conseil italien a envisagé mardi pour la première fois que l’Italie ait recours aux fonds de secours européens, pour faire face à des taux d’emprunts de l’ordre de 6%. Cependant, l’agence souligne « Etant donné la taille de l’économie italienne et l’ampleur de la charge de la dette, la protection que ces mécanismes peuvent offrir serait limitée », en référence à ces fonds en question.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom