Top

Airbnb : la chasse aux loueurs fraudeurs s’intensifie

le 13 août 2017 à 21:36 

Tout le monde connaît Airbnb, car la plateforme de location pour les touristes a un gros succès, et elle a fait des émules, car maintenant on ne dénombre pas moins de 300 plates-formes du même type à Paris. Au milieu de tout cela, les autorités ont décidé de faire un peu le tri pour éliminer ceux qui profitent illégalement du système pour se faire de confortables revenus. Tout ceci, échappe complètement au contrôle de la ville de Paris, et parfois même du fisc.

Rappelons, que la loi permet la location d’un logement, pour 120 jours par an. Cette formule est faite pour permettre notamment à des particuliers de se faire des compléments de revenus bien utiles pour se maintenir dans la capitale.

Cependant, comme souvent l’appât du gain a fait déraper la conception initiale et rapidement de gros investisseurs multi propriétaires, dont certains se comportent en marchands de biens, achètent jusqu’à vingt studios et T1 pour les louer aux touristes. De ce fait, ils concurrencent les « petits loueurs », énervent les syndics d’immeubles et les voisins fatigués des nuisances sonores créées par le va-et-vient continu de touristes. Pour couronner le tout, ils bloquent les locations, et les offres de logements classiques pour les demandeurs de logement.

La situation a été jugée inacceptable, et les agents de la Direction du logement et de l’habitat (DLH) de la Ville de Paris, ont épinglé 31 propriétaires. Ceux-ci, ont été condamnés à verser un total de 615 000 euros à la ville. L’ensemble des amendes de ce premier semestre, est 13 fois supérieur à celles de 2016 (sur la même période).

Pour cela, la DLH s’appuie sur des décisions de justice plus strictes, qui ne tiennent plus compte d’une éventuelle ignorance des contrevenants, et sur des dossiers qui sont épluchés et préparés.

A partir du mois d’octobre, les propriétaires loueurs de logements meublés à destination des touristes, vont devoir se déclarer sur le site de la ville de Paris, afin d’obtenir un numéro qui devra obligatoirement figurer sur leur annonce, qu’elle soit diffusée sur Aibnb, ou une autre plateforme du même genre.

Crédit photo : Niall O connor

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom