Top

Vente de SFR, risque de perte d’emploi

le 14 mars 2014 à 13:50 

sfr

Avec l’achat de SFR, même si les deux opérateurs Bouygues Telecom et Numericable promettent de ne mettre aucun salarié à la porte, pour la Confédération française démocratique du travail ou la CFDT, les doutes sont au rendez-vous.

Même si pour le gouvernement, la première condition d’achat de SFR est de garder les 8500 emplois dans la firme, il est bien possible que ce pacte soit oublié après quelques mois de vente. C’est d’ailleurs ce que pense Isabel Lejeune-Tô, secrétaire nationale de la F3C CFDT.

En tenant compte de l’offre présentée par les deux géants économiques qui sont surtout orientés dans le domaine du mobile, les besoins en personnels resteront les mêmes. La présence de doublons dans le métier est inévitable que ce soit au sein des boutiques de vente, des centres d’appels, ou de l’administration. En tout, entre 1800 et 3000 doublons peuvent exister. Il y a même une forte chance que le taux d’investissement dans le domaine de la télécommunication baisse vu la réduction du nombre de concurrents sur le marché.

photo: wikipedia

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 3,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom