Top

La télévision payante réussit à Vivendi

le 15 octobre 2013 à 18:38 

02595498-photo-gvtLe groupe propriétaire de la fameuse chaîne cryptée Canal + entend se renforcer dans le secteur de la télévision payante. A cet effet, sa filiale brésilienne GVT a annoncé lors d’un communiqué de presse un partenariat avec la firme américaine Echostar. Lors d’une interview accordée il y a quelques jours par le président du conseil de surveillance, Jean-René Fourtou avait fait part de l’intention du conglomérat de développer la création de contenu ainsi que son pôle média.

Les industries culturelles européennes sont en train de souffrir de la mondialisation. Ainsi, en 2010 une étude de Terra Nova indiquait selon les chiffres de l’OMC qu’alors que « les Etats-Unis accroissent leur influence à travers leur culture, leur information et leurs « contenus ». Leurs exportations augmentent d’environ 10 % par an (…) l’Europe à vingt-sept connaît en revanche, depuis une dizaine  d’années, une diminution de ses exportations de contenus à un rythme d’environ – 8 % par an ». Pour enrayer cette tendance, Vivendi a donc décidé de choisir la voie de l’internationalisation en s’implantant sur le marché brésilien.

L’entreprise française compte bénéficier de l’exposition des Jeux Olympiques de 2016 mais aussi de la coupe du monde de football 2014. Implantée depuis 2010 sur le marché d’Amérique du Sud, son partenariat lui permet d’obtenir la meilleure couverture du réseau national. Tout d’abord grâce à l’importance des accès de GVT, rien qu’en 2012 et 2013, 34 nouvelles villes ont rejoint le réseau. De plus, GVT mobilise une technologie de pointe qui permet d’atteindre des objectifs de faible consommation électrique, et de vitesse rapide au moyen d’une gestion du trafic avancée.

Si le communiqué de presse précise que « cette opération est soumise à la conclusion d’accords définitifs et aux autorisations gouvernementales et des entreprises respectives », la simple perspective de relever le challenge de l’internalisation témoigne des ambitions du groupe. Néanmoins si les grandes lignes du dossier semblent désormais arrêtées, notamment avec le spécialiste des satellites, Echostar, le diable pourrait être dans les détails. En effet, l’enjeu est d’obtenir les autorisations avant la coupe du monde représente un vrai enjeu que les experts de l’entreprise surveillent de près.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom