Top

Le business juteux du Ramadan

le 16 août 2012 à 9:17 

Alors que le Ramadan arrive à sa fin (il se termine le 19 août cette année), petit point sur la bataille aux consommateurs. Le marché du Ramadan est évalué à quelque 350 millions d’euros en France, de quoi créer des envieux chez les industriels et distributeurs.

Les dépenses alimentaires des Musulmans augmentent en période de Ramadan. En effet, « c’est l’occasion de se faire plaisir et d’améliorer le quotidien des repas surtout quand on accueille la famille et les proches » selon le directeur du cabinet de marketing spécialisé Solis, Abbas Bendali.

En 2011, sur 5 millions de Musulmans en France, 82% d’entre eux ont jeûné du lever au coucher du soleil, le caddie moyen est évalué avec 30% de hausse par rapport à la période hors-Ramadan. Une aubaine pour le marché alimentaire.

Le marché halal pèse plus que le bio, avec un chiffre annuel de 4,5 milliards d’euros. Pendant le Ramadan, les achats de viande vont peser le plus fortement dans le budget des ménages. 75% des ventes se font dans les commerces traditionnels tels que les boucheries musulmanes, les supérettes orientales, ou encore les marchés. Les kebabs et autres restaurations hors-domicile prennent 20% des parts de marchés. Les grandes et moyennes surfaces ne récupèrent que 7% des ventes.

Ensuite, des pics de vente sont attendus pour les feuilles de brick, le lait fermenté, les dattes, l’harira, la chorba, ainsi que pour les soupes traditionnelles du Maghreb, ou encore les fromages à pâtes fondues utilisés pour l’élaboration de plats orientaux. Dans une moindre mesure, seront également plus présents sur les tables des consommateurs Musulmans pendant le Ramadan les yaourts, couscous en graine, bouillons de cube, ou encore sauces à base de tomate.

Pour la bataille au consommateur, des marques tentent une percée. En dehors des marques historiques telles que Dounia, Isla Délice, ou Rehalal, de nouvelles têtes connue ont fait une entrée fracassante : Fleury Michon, Herta, Liebig ou Maggi pour ne citer qu’eux. Certaines enseignes de la grande et moyenne distribution se sont lancées l’année dernière, telles que Casino et Carrefour. Cette année, elles ont même créé des catalogues spécifiques au Ramadan de 20 à 25 pages.

Le marketing halal a un bel avenir devant lui !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom