Top

Pollution : la France devrait changer d’air

le 17 février 2017 à 14:23 

La pollution atmosphérique concerne plus ou moins de très nombreux pays européens. La France, n’échappe pas au problème, et la Commission européenne menace de la poursuivre en justice ainsi que cinq autres pays. Ces pays, sont jugés coupables de ne rien faire contre le niveau dangereux de pollution atmosphérique.
Les autres pays, sont tout simplement l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni, qui pourraient se voir infliger de lourdes amendes suite à des dépassements répétés des limites de pollution. Les pays ont à présent deux mois pour établir un programme visant à réduire les émissions de dioxyde d’azote (NO2).
D’après le Bureau européen de l’environnement (BEE), les autorités ne sont pas parvenues à faire respecter les normes européennes en matière de qualité de l’air dans les grandes villes. La procédure d’infraction, et la mise en demeure de l’État concerné, leur donnent deux mois pour prendre les mesures nécessaires dans le délai imparti, sinon la Commission peut porter l’affaire devant la Cour de justice de l’Union européenne. A partir de là, il faut bien dire que la procédure peut alors durer plusieurs années.
Plusieurs autres pays sont dans le collimateur, mais L’Allemagne, la France, l’Espagne et l’Italie ont atteint leur ultime avertissement. Concernant le Royaume-Uni qui sort du giron européen, tout dépendra des négociations sur le Brexit, mais en novembre dernier, le gouvernement britannique a dû répondre de son incapacité à limiter la pollution atmosphérique dans le pays devant la Cour suprême.
Rappelons, que les mesures proposées sont, une réduction à la fois du trafic automobile dans son ensemble, de la consommation de carburant, une politique en faveur des voitures électriques, une utilisation plus appropriée des voitures. Les moyens pour y parvenir sont laissés à l’appréciation de chaque État.
L’enjeu dans cette histoire concerne directement la concentration excessive d’azote qui a provoqué environ 70 000 décès. Un bilan trois fois plus lourd que celui des morts sur la route cette même année avec les infections pulmonaires et des maladies cardiovasculaires. Indirectement, elle rend les enfants asthmatiques et les personnes âgées atteintes de pathologies cardiovasculaires particulièrement vulnérables.

Crédit photo : Veronique Serre

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom