Top

Un rapport de La Drees sur les retraités, remet en cause quelques idées reçues

le 18 mai 2018 à 4:11 

On a tout dit sur les chiffres, on peut leur faire dire ce que l’on veut, ils peuvent être sujets à caution, et bien d’autres choses. Cependant, il reste que l’on ne peut pas toujours les ignorer, même si parfois, ils bousculent nos idées reçus et de sérieuses convictions. La Drees (Direction des études du Ministère des Solidarités et de la Santé) vient de rendre un rapport sur l’état des retraites en France. En parcourant plus de 250 pages, on est parfois très surpris par quelques chiffres.

Financièrement, si comme pour toute la société, il existe de trop nombreuses situations très difficiles, globalement le taux de pauvreté des retraités en France est de 6,6 % contre 14,2 % pour l’ensemble des ménages français. Ils sont 553 000 à toucher le minimum vieillesse de 830 euros par mois, ils représentent donc une minorité au milieu des 17,2 millions de Français bénéficiant d’une pension de retraite. Conséquence logique, avec un niveau de pension moyen de 1294 euros net par mois (1429 euros en prenant en compte la pension de réversion), à laquelle on rajoute parfois divers revenus du patrimoine et les prestations sociales, la moitié des retraités, perçoit au total 1 760 euros par mois contre 1 692 euros pour la moyenne des Français. Par contre, l’étude de la Drees montre aussi d’importants écarts de revenus entre retraités. Ainsi, si les 20 % gagnent plus de 3 726 euros, 20 % se contentent de moins de 947 euros par mois, soit quasiment quatre fois moins.

Le rapport remet aussi un peu les pendules à l’heure concernant l’image du retraité au soleil, profitant d’un niveau de vie plus favorable ou d’une fiscalité plus clémente. Cette image est très médiatique actuellement, mais elle reste encore très minoritaire. En effet, elle concerne un peu moins de 10 % des retraités et pour l’essentiel il s’agit de personnes souvent nées à l’étranger, qui après une carrière en France, choisissent de retourner vivre au pays qui les a vus naître.

Comme on peut l’imaginer, la disparité homme-femme de la vie active se retrouve à la retraite. Les femmes partent en moyenne plus tard à la retraite pour espérer bénéficier d’une retraite à taux plein. Cependant, elles cotisent moins, gagnent moins dans la vie active, et fatalement ont une retraite plus basse. La retraite moyenne touchée par les femmes est de 1 322 euros par mois alors que les hommes touchent eux 1 769 euros.

On peut aussi apprendre dans ce rapport qu’en 2016 selon l’Insee, 463 000 retraités de plus de 55 ans cumulaient leur retraite avec une activité professionnelle, soit 3,3 % d’entre eux. La tendance est plus forte chez les cadres et les indépendants. On retrouve aussi dans ce cas, de très nombreux militaires, qui partent en moyenne très tôt en retraite. Un militaire retraité sur deux perçoit un salaire complémentaire.

Par contre, une constante alarmante perdure, le pays compte 1,72 actif pour un retraité. Le chiffre s’est maintenu à 2 jusqu’au milieu des années 2000 et il était de 4 en 1960.

Crédit photo :

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom