Top

Xavier Musca à la rescousse du Crédit Agricole

le 18 juin 2012 à 8:50 

L’ancien secrétaire général de l’Elysée, Xavier Musca, sera proposé au poste de directeur général délégué du Crédit Agricole SA lors du conseil d’administration qui se tiendra le 17 juillet prochain. Il devra alors faire face à l’enlisement de société bancaire dans la crise grecque.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que l’ex secrétaire général de l’Elysée trouve une nouvelle mission à remplir.  Il sera bientôt en charge de la banque de proximité à l’international, de la gestion d’actifs et du pôle assurance. L’entreprise bancaire comprend notamment la filiale grecque Emporiki qui a causé au Crédit Agricole de lourdes pertes depuis son acquisition en 2006 : « Notre cours de Bourse a été malmené. La Grèce a pesé lourdement sur nos comptes et nous ne distribuons pas de dividende » déclarait Jean-Marie Sander, président de Crédit Agricole SA, avant de traiter la filiale grecque de « puits sans fond ». Un défi auquel devra donc s’atteler Xavier Musca en tentant de sortir le groupe de la tourmente grecque.

Il faudra néanmoins attendre la décision finale de la Commission de déontologie  pour s’assurer de son soutien. Il semble que Xavier Musca ait l’expérience requise pour mener à bien la mission qui lui sera confiée ;  au Trésor, puis secrétaire général adjoint de l’Elysée (2009-2011, il a joué un rôle essentiel dans la préparation des grands sommets européens ou mondiaux depuis le début de la crise financière. Longtemps pressenti pour prendre la direction générale de la Caisse des dépôts, cette éventualité avait finalement était écartée par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Ainsi, alors que l’hypothèse d’une sortie de la zone euro par la Grèce n’a jamais été aussi proche à la veille d’élections déterminantes, le groupe bancaire s’offre les services et conseils avisés d’un homme d’expérience, fin connaisseur des mécanismes de la dette souveraine et des institutions internationales. Il n’est pas envisageable, dans le contexte actuel de vendre Emporiki, d’autant plus pour une société qui envisage un statut de leadership en Europe. Abandonner une filiale dans un pays de la zone euro ne semble définitivement pas une solution.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

Une réponse à “Xavier Musca à la rescousse du Crédit Agricole”

  1. conte 18 juin 2012 12:04

    Mon crédit agricole m’a mis sur la paille. J’avais économisé dans un PEA. Je croyais que j’allais m’en servir maintenant. c’est foutu
    Mr chiffet et cette équipe prennent des salaires indécents soit un rapport de 1 à + de 90%
    maintenant ils embauchent les types de SArko, ils ne ne seront pas avec des inconnus tel Beltbeze, économistes qui te disent le temps qu’il à fait hier.
    Ils on voulu aller en gèce et autres lieux pour se prendre pour des banqiers internationnaux……et ils nous font les pochs pour frimer avec nos sous, en fin ce qu’il en reste. Moi j’aiperdu + de 60.000 euros, et si je vends ma chemise ne recouvrira pas mes fesses, et j’irai à la soupe populaire. à 76 ans en arriver là…..et eux ils vont toujours dans les bons restos et ne logent pas dans une bergerie…..

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom