Top

Des clubs de foot luttent contre le chômage

le 19 septembre 2013 à 9:24 

2ac02Petits fours et « petites phrases ». La présentation de l’opération a fourni aux huiles du foot pro l’occasion de tacler le procès en «égoïsme» dont il est la cible, selon le mot du président de la Ligue, Frédéric Thiriez. «C’est faux, a lancé le dirigeant, dont une pile du nouveau livre, « Le foot mérite mieux que ça »*, trônait en bonne place, lundi, dans les salons de la LFP.

En réalité, le football professionnel multiplie les initiatives sociales, simplement on en parle pas ou peu.» « Supporters de l’Emploi » «n’est pas une posture, a renchéri Jean-Pierre Louvel, le patron du syndicat des clubs qui recevra le premier rendez-vous, au stade Océane du Havre, jeudi 26 septembre.

Nous n’avons pas attendu 2010 (Knysna, Ndlr) pour nous engager dans ce type d’opération. Les clubs sont une force active pour créer du lien social.» Entre autres preuves, le président du HAC a cité, dans le domaine de l’emploi, le soutien de l’UCPF aux Emplois d’Avenir.

«Notre engagement s’appuie sur ce qui marche déjà», a souligné Christophe Blanchard Dignac, le PDG de la FDJ dont le partenariat avec la LFP, renouvelé cette année, inclut pour la première fois un «volet sociétal». Au fil de la saison, les vingt clubs de L1 et L2 participants** ouvriront leurs stades aux dispositifs éprouvés par une poignée de clubs pionniers, avec le soutien de Pôle Emploi et de l’ADIE, l’agence de micro-crédit.

Exemple, « la Boîte à CV », en place à Dijon depuis 2008, permet la mise en relation entre demandeurs d’emploi et employeurs, ces derniers souvent eux-mêmes partenaires du club (sponsors, prestataires, collectivités, associations). A Nancy, un système comparable, doublé par un Forum Emploi, bénéficie de l’expertise d’un sponsor de l’ASNL, un spécialiste du travail par intérim.

«Le stade casse une barrière d’inégalité pour des publics que nous ne voyons pas à Pôle Emploi» Les 64 contrats de travail signés en 2012 aux « Rendez-vous de Bonal », à Sochaux, ne l’auraient-ils pas été de toute façon ? «Peut-être, répond Sandrine Cavoleau, directrice de  Pôle Emploi Montbéliard-Hexagone, mais le stade casse une barrière d’inégalité pour des publics que nous ne voyons pas en agence et qui peuvent faire valoir leur personnalité à travers des job-dating», autre formule retenue par « Supporters de l’Emploi ».

«Notre Forum ne permettrait de ne donner qu’un seul travail que nous le maintiendrions», prolonge Sébastien Gueguen, directeur de la communication de Troyes. Cette saison, l’ESTAC organisera un tournoi entre des équipes mixtes de demandeurs d’emplois, de jeunes diplômés et de chefs d’entreprise, «pour faire connaissance autrement». «Modestement» (Thiriez), le foot se ligue contre le chômage dont la hausse ralentit mais dépasse toujours 10% de la population active.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom