Top

Zidane pour l’imposition des riches à 75%

le 21 juin 2012 à 9:04 

Zinedine Zidane, le joueur mythique de l’équipe de France qui a mené l’équipe à la victoire durant la coupe du monde 1998 contre le Brésil, joueur qu’on n’oubliera pas de si tôt, a annoncé être favorable à la réforme proposée par François Hollande d’imposer les riches à 75%.

Voilà qui devrait mettre plus d’une personne d’accord, et en faire s’étonner plus d’une autre. Car si Zidane est rarement en train de faire des commentaires sur sa vision politique des choses, il n’est peut-être pas le mieux placer pour parler d’impôts.

En tant que Français à l’étranger, il a sans doute voté, et son choix de vote n’est désormais plus secret. Car après l’interview qu’il a accordée au Monde et sa déclaration, il paraît plutôt évident que l’ancien joueur de l’équipe de France est plutôt de gauche.

Quoiqu’il en soit, il a clairement affiché son appui à la réforme des impôts que François Hollande veut mettre en place, à savoir augmenter la tranche supérieure à 75% pour les personnes gagnant plus d’un million d’euros par an.

Un réforme qui ne cesse de faire polémique chez les industriels, à droite comme à gauche, et qui a même amené David Cameron, premier ministre britannique, à inviter les sociétés françaises à s’installer outre-manche.

Mais, en même temps, Zidane ne paye plus d’impôts en France puisqu’il a quitté le pays. Est-il vraiment bien placé, dans ce cas, pour parler d’une réforme qui ne le touche pas directement ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 1,00 de 5)
Loading...

2 Réponses à “Zidane pour l’imposition des riches à 75%”

  1. raslebol 21 juin 2012 12:30

    C’est parfait !
    Les entreprises dont les boss peuvent se payer ce genre de salaire, expatrieront leur siège en Grande-Bretagne, du coup ne relevant plus vraiment du droit français, elles appliqueront les méthodes de management anglo-saxonnes, et fini les droits des travailleurs !
    La performance des entreprises vient bien entendu (évidemment) du travail de ses salariés, mais aussi pour une bonne part de l’envie du patron d’en faire la meilleure.
    Si cette ambition n’est pas payée, que leur reste-t-il ? et dans le contexte de crise actuel, les contrats son t rudes à négocier…
    La France est certes un beau pays à visiter, mais ce n’est pas le tourisme (vert) qui la fera vivre !
    Et nos politiques, qui par enchantemment, n’atteignent jamais les plafonds, vont-ils enfin déclarer leur véritable patrimoine, sans se cacher derrière ses fameux abattements ?
    Décidement, ce sont toujours les mêmes qui s’en sortent, les mêmes qui trinquent et on nivelle toujours par le bas dans ce pays !
    Attention : un jour, on vous demandera de payer plus que vous ne gagnez pour pouvoir travailler…

  2. Stef80 21 juin 2012 09:20

    « Mais, en même temps, Zidane ne paye plus d’impôts en France puisqu’il a quitté le pays. Est-il vraiment bien placé, dans ce cas, pour parler d’une réforme qui ne le touche pas directement ? »

    Voilà, tout est dit… Je pense que ce monsieur aurait sans doute eu un discours très différent s’il habitait toujours en France !

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom