Top

Pôle emploi : un nouveau dispositif d’accueil pour les sourds et malentendants

le 27 août 2017 à 8:30 

Si nous sommes tous particulièrement critique sur les « archaïsmes » et les lourdeurs supposés de Pôle emploi, il faudrait dans l’autre sens signaler les initiatives heureuses. Pôle emploi expérimente depuis juin, un dispositif d’accueil pour les demandeurs d’emploi sourds et malentendants, ce qui leur permettrait de communiquer avec leur conseiller en langue des signes. Avec ce dispositif, Pôle emploi s’adresse à environ 7 000 à 8 000 personnes.

Une application a été mise en place sur une tablette tactile qui permet aux demandeurs d’emploi sourds d’entrer en visioconférence avec un « interprète en langue des signes ». Il est ainsi possible d’accueillir les demandeurs d’emploi sourds de manière plus souple « avec ou sans rendez-vous ». Le conseiller est muni d’une tablette tactile et laisse travailler l’application. Un document de la direction de Pôle emploi indique qu’une fois connectés, le conseiller et le demandeur d’emploi sont sur une « plateforme de visio » (visioconférence) pour se mettre en relation avec un « interprète en langue des signes française ».

L’application ne s’arrête pas là, elle permet également de communiquer grâce à la « transcription instantanée de la parole ». Cela s’adresse aux personnes malentendantes, et qui utilisent un appareil. Le système utilise alors ce que l’on appelle une « boucle d’induction magnétique », il s’agit en fait d’un « système de transmission du son par induction magnétique ». Les personnes appareillées « peuvent entendre directement, et distinctement le son émis dans leur appareil auditif. Le système passe directement sans transiter par les hauts-parleurs et élimine les bruits ambiants.

Tous ces dispositifs ont fait l’objet de périodes de test dans les agences de la région Hauts-de-France depuis le 19 juin. Pôle emploi assure qu’ils seront déployés progressivement dans toutes les agences de métropole et d’Outre-mer « à partir de la semaine du 13 novembre, et pour un bouclage des installations au 31 décembre », selon le document.

Notons que le coût de l’opération s’élève à 200 000 euros, une fortune pour l’État Français qui heureusement pourra certainement compter sur un financement du Fonds social européen (FSE).

Crédit photo : Dominique Lenoir

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom