Top

Russie : Facebook menacé de fermeture dans le pays en 2018

le 27 septembre 2017 à 11:56 

Les relations tendues entre la Russie et les Etats-Unis semblent avoir quelques effets sur l’implantation du réseau social américain Facebook sur le sol russe. Les autorités russes ont menacé, de bloquer le réseau social américain Facebook en 2018, s’il ne respecte pas une loi récente contraignant les sociétés d’internet à stocker les données personnelles de leurs utilisateurs en Russie.

Dans les faits, il s’agit clairement de mettre tout le monde au diapason. En Russie, une récente loi oblige toutes les sociétés d’Internet à stocker les données personnelles de leurs utilisateurs dans le pays. Cette disposition n’est pas du tout du goût du géant Américain, qui n’aime pas forcément se plier à toutes les injonctions des pays dans lesquels il se développe.

Le ton est monté d’un cran, car le patron de l’agence de régulation des télécoms Alexandre Jarov, vient de réaffirmer l’importance du respect de cette loi. Il a déclaré, « la loi est obligatoire pour tout le monde. Dans tous les cas, nous ferons en sorte que la loi soit respectée ou alors la société ne pourra plus travailler sur le territoire russe  ». Il a précisé attendre que l’entreprise l’informe des mesures qu’elle compte prendre et que des procédures seraient possibles en 2018.

L’ application de cette loi adoptée en 2014, et entrée en vigueur en 2015, et a déjà abouti au blocage du réseau professionnel LinkedIn depuis la fin de l’année 2016.

Concernant Facebook, les autorités Russes se raidissement, comme par hasard, suite à l’acceptation de Facebook de fournir au Congrès américain le contenu des messages qui auraient été financés par la Russie pour influencer la présidentielle de 2016.

Plus globalement, on peut s’attendre avec la perspective des élections présidentielle en mars prochain, à une surveillance et une maîtrise accrue d’internet par le pouvoir en place. Ce qui a déjà été dénoncé par l’opposition comme un moyen de faire taire les voix dissidentes.

Facebook, jusqu’ici était est l’un des principaux moyens de communication employé par des opposants comme le très controversé nationaliste Alexeï Navalny, qui se sert des réseaux sociaux pour mener ses actions et appeler à des manifestations.
On attend la réaction de Facebook, qui a déjà subi les foudres de la Chine en 2009, mais qui sait très bien faire avec les gouvernements et se plier sans rompre pour continuer sa croissance mondiale.
Crédit photo : Michael C.
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom