Top

Algérie : 699 projets d’hôtellerie dans le tourisme

le 28 janvier 2012 à 14:51 

Le directeur de l’évaluation et de l’appui aux projets touristiques au ministère du Tourisme et de l’artisanat, Abderraouf Khalef, a annoncé vendredi que 699 projets d’hôtellerie étaient en cours de réalisation à travers les différentes régions du pays pour un coût prévisionnel de 9.75 milliards d’euros.

M. Khalef a indiqué dans une déclaration que la majorité de ces projets réalisés par des investisseurs privés étaient à même de contribuer à la concrétisation d’une capacité d’accueil de 82.200 chambres et la création de 36.000 nouveaux emplois dans les différentes prestations touristiques.

Ces projets d’investissements, a-t-il expliqué, sont en cours de concrétisation dans différentes régions du pays recelant de potentialités touristiques et naturelles diverses dont l’éco-tourisme, le tourisme balnéaire, saharien, thérapeutique et de montagne.

M. Khalef a précisé que dans le cadre de l’appui aux investissements, la commission nationale d’adoption des plans d’investissements avait procédé en mars dernier à l’étude de 208 projets touristiques. Elle a dans ce cadre validé 107 projets, ajourné 74 autres et rejeté 27 dossiers car ne répondant pas aux règles relatives au tourisme, à l’environnement et à certaines autres activités.

Le directeur a rappelé dans ce contexte les efforts soutenus des autorités publiques afin de promouvoir le tourisme en Algérie, soulignant à ce propos les dernières décisions prises par l’Agence nationale d’investissement pour l’aménagement de zones d’extension touristique (ZET).

Il a rappelé dans ce cadre l’existence de 205 ZET sur une superficie de 56.000 hectares indiquant que dans le cadre de l’extension touristique, sept pôles d’excellence touristique seront créés sur des pôles touristiques au Nord-Est et au centre du pays, dans le Nord-Ouest et Sud-est des Oasis et dans le Touat Gourara.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

M. Khalef a également rappelé toutes les mesures prises pour lever les obstacles qui empêchent l’acquisition du foncier pour la réalisation d’un projet touristique à travers l’aménagement de lots de terrains pour les projets inscrits pour l’année 2012. Les autorités publiques prendront l’aspect matériel de cet aménagement, a-t-il précisé.

Pour faciliter l’acquisition du foncier, il a indiqué que la vente aux enchères publiques a été supprimée et remplacée par la procédure d’acquisition d’un terrain par concession de gré à gré avec les responsables des biens de l’Etat, ou par la vente du lot de terrain aux investisseurs à un prix fixé par l’Etat. Il a rappelé à cet effet la loi de Finances complémentaire 2009 qui comprenait, a-t-il dit, des mesures économiques, financières et fiscales incitatives en vue de promouvoir et de renforcer le secteur du tourisme.

Ces mesures visent la mise en œuvre du Plan directeur de l’aménagement touristique à l’horizon 2030 qui consacre le tourisme comme une activité contribuant au développement économique à travers la création d’emplois. Il s’agit également de réduire l’impôt sur la valeur ajoutée de 17% à 7% sur les services relatifs aux activités touristiques, hôtelières, des stations thermiques, des voyages, de location de véhicules et de transport touristique.

Il est prévu dans le cadre de la loi « une réduction de 3 à 4,5% » du taux d’intérêt sur les crédits bancaires pour la modernisation des entreprises touristiques et hôtelières dans les wilayas du Nord et Sud du pays. Les investisseurs peuvent également bénéficier d’une « réduction des taxes douanières » concernant l’acquisition d’équipements et mobiliers qui ne sont pas produits localement selon les normes hôtelières.

Une baisse de 50% du coût de la cession des terrains devant abriter des projets d’investissement dans le domaine touristique dans les Hauts plateaux et de 80% dans les régions du sud.

La LFC 2009 prévoit une mesure de soutien à l’investissement à travers « le fonds de soutien à l’investissement et de promotion de la qualité des activités touristiques » et une exonération du droit d’enregistrement lors de la création d’entreprises activant dans le domaine touristique.

Par ailleurs, le secteur du tourisme a tenu à faciliter l’investissement en établissant un partenariat avec six banques publiques. Dans ce cadre, six accords seront conclus en février prochain avec ces banques pour faciliter l’accès aux crédits pour le financement de projets touristiques.

Un guide sur l’investissement touristique contenant des informations sur les facilitations accordées aux investisseurs et les lois et décisions y afférentes sera fin prêt au deuxième trimestre 2012.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom