Top

Jean-Yves Ollivier : un businessman pas comme les autres

le 28 avril 2014 à 17:13 

 ni-vu-ni-connuResté bien longtemps inconnu en France, Jean-Yves Ollivier a décidé de sortir de l’ombre et de lever le voile sur son action en Afrique du Sud. Dans son autobiographie intitulée à juste titre « Ni vu Ni connu », l’homme d’affaires se livre et évoque son passé et son combat contre le régime d’Apartheid sud-africain.

La disparition encore récente de Nelson Mandela a déclenché une nuée d’hommages, de cérémonies et discours à la hauteur de l’œuvre du père de la Nation sud-africaine. Bien loin de l’histoire officielle, Jean-Yves Ollivier nous raconte la chute de l’Apartheid de l’intérieur. Amoureux de l’Afrique depuis sa jeunesse en Algérie française, l’homme d’affaires s’est installé définitivement sur le continent dans les années 1960 pour y mener ses affaires avec un talent tout à fait remarquable. Toujours resté loin des médias, Jean-Yves Ollivier affirme avoir fait cela « en marge de  [ses] affaires, toujours selon [son] bon plaisir ».

Très tôt remarqué par les acteurs politiques de la région, il tisse peu à peu des liens avec les chefs d’Etat africains. Son talent de négociateur et sa fine connaissance des questions africaines lui permettront de s’affirmer très tôt comme un homme incontournable. En organisant la conférence de Kalahari en 1988, Jean-Yves Ollivier ne le sait pas encore, mais il vient de poser la première pierre de la réconciliation en Afrique du Sud. Dans son autobiographie, ce businessman hors-du-commun revient grandement sur les liens qu’il a tissé avec les autres acteurs de la fin de l’Apartheid, comme le très controversé Denis Sassou NGuesso, ancien président de l’OUA et anti-apartheid intransigeant, que Jean-Yves Ollivier défend corps et âme.

Loin d’un livre d’espionnage ou d’un thriller américain, ce livre raconte le combat d’un homme pour ses idéaux à travers les relations qui se sont peu à peu nouées entre lui et les autres acteurs de la lutte contre le régime sud-africain. Déjà mise sur grand écran dans le film « Plot for Peace », plusieurs fois nominé et récompensé, l’histoire de Jean-Yves Ollivier prend une autre dimension dans « Ni vu ni connu ». En bref, un voyage passionnant au cœur du secret bien gardé de la « diplomatie parallèle » française et africaine.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom