Top

Après le fixe et le mobile, Numericable, prochain concurrent de Netflix ?

le 28 juillet 2014 à 10:14 

3480234_3_6d8b_vendredi-8-novembre-numericable-faisait-son_940933599586179121a0e96979a783e0Numericable un acteur des télécoms autrefois plutôt discret est depuis quelques mois, à la une de tous les médias français. Son ambition de rachat de l’opérateur SFR a fait couler beaucoup d’encre et pour y voir plus clair, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a décidé de lancer son enquête. Un obstacle qui ne freine pas Numericable dans sa course aux télécoms, car selon la rumeur, l’opérateur français pourrait bien concurrencer le géant américain de la VoD Netflix.

Un devoir de transparence, un rachat à l’étude

Le 11 juillet, la Lettre de l’Expansion rapportait que l’Autorité des marchés financiers (AMF) avait lancé une enquête sur le rachat en cours de SFR, filiale de Vivendi, par Numericable. Silencieux depuis des mois, le gendarme de la bourse a décidé d’y voir plus clair dans la bataille qui a longuement opposé l’opérateur à Bouygues Telecom. C’est une totale transparence de tous les acteurs de la transaction qu’exige l’AMF, sans quoi, chacun « s’exposera à des risques de sanctions ».

Et bien que SFR ne soit pas une entreprise cotée en bourse et que son rachat ne soit « pas soumis au cadre juridique des offres publiques, dont les obligations de transparence et le jeu des surenchères est très strict », Altice, Numericable, Bouygues, et Vivendi le sont, et à ce titre ils « ont l’obligation de fournir au marché une information exacte, précise et sincère»

Numericable s’est pour sa part défendu en affirmant que certaines informations concernant l’offre de rachat n’ont pas été communiquées afin de respecter les clauses  confidentialité signées avec Vivendi lors du dépôt de l’offre de rachat du câblo-opérateur. Une offre qui rappelons-le avait fait l’unanimité en avril dernier auprès du Conseil de surveillance du groupe. « Au terme de débats approfondis, le conseil de surveillance a décidé, à l’unanimité, de retenir l’offre d’Altice/Numericable qui correspond au projet industriel le plus porteur de croissance, le plus créateur de valeur pour les clients, les salariés et les actionnaires, et répondant le mieux aux objectifs de Vivendi » avait déclaré le groupe.

« Je comprends que pour les acteurs, l’information ou l’absence d’information est un élément de stratégie. Mais nous voulons que le marché ait une information complète et précise » a indiqué le président de l’AMF. C’est désormais chose faite et Numéricable a remis aux enquêteurs tous ses documents liés au rachat, apparemment serein. De son côté l’ARCEP (autorité de régulation des communications et postes), a déjà rendu son avis sur cette acquisition sans l’avoir publiquement révélé et le transmettra à l’autorité de la concurrence qui statuera à l’automne prochain et donnera par la même occasion une touche finale au feuilleton de l’année.

Des activités diversifiées

En attendant une réponse finale, Numericable attaque sur tous les fronts. En juin, il bouclait le rachat de Virgin mobile et aujourd’hui, la rumeur court que l’opérateur se positionnerait en concurrent futur de l’américain Netflix. Une information à prendre avec des pincettes, car Numericable ne s’est toujours pas exprimé sur le sujet. Pourtant c’est bien sous le nom de code « Série-flix » que Patrick Drahi, le propriétaire de Numericable, pourrait proposer une plateforme de séries en streaming. Une initiative qui pourrait avoir le soutien de la ministre de la Culture, Aurelie Filipetti, dont le plan anti-Netflix qu’elle a décidé d’engager prévoit d’accélérer la sortie des films en Vod traditionnellement longue de 36 mois.

Le marché florissant pourrait d’ailleurs en intéresser plus d’un, M6 avec son « Pass », Orange Cinéma Series avec son OCS Go ou encore Canalplay, envisagent de proposer le même type de service. En septembre, de grands bouleversements sont donc attendus dans le secteur des télécoms et la guerre que se vouent les opérateurs ne risque pas de cesser mêlant désormais les grandes chaînes de télévision. Numericable pourrait néanmoins occuper le peloton de tête des opérateurs les plus populaires s’il obtient le rachat de SFR, ajoute des connexions de fibre optique à son nouveau réseau mobile et qu’il tient ses promesses en matière d’innovation numérique.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom