Top

Nicolas Hulot, s’inquiète des prises de position de François Fillon

le 30 novembre 2016 à 6:11 

S’il y en a un qui s’inquiète après les primaires de la droite, c’est bien Nicolas Hulot. Celui-ci, comme tous les observateurs écologiques a bien noté l’absence quasi-totale de la préoccupation écologique dans l’ensemble des débats. Le positionnement de François Fillon n’échappe pas à la règle, et ses prises de position, ne manquent pas d’interpeller le médiatique représentant écologique.
Nicolas Hulot le dit très directement, pour lui la primaire de la droite n’a pas non plus fait une grande place à l’écologie. Il précise qu’il n’est pas allé voter dans ce scrutin qui a conduit à la large victoire de François Fillon. En bon négociateur, Nicolas Hulot ne veut pas complètement fermer la porte à de futures négociations, et espère pouvoir influer sur de futures décisions. « Il est temps de redresser la barre. J’espère que la classe politique va se ressaisir. Je leur accorde une sincérité sur le fait qu’ils ont à cœur le bien-être des Français. Mais il passe par la préoccupation de ces sujets« .

Cependant, la tache risque d’être ardue, car les prises de positions actuelles du candidat des Républicains, affichent des idées pro-nucléaires, et il souhaite remettre en cause le principe de précaution. Un principe, que Jacques Chirac avait fait entrer dans la Constitution sous l’impulsion justement de Nicolas Hulot. « C’est symptomatique et ça me désole parce que, et je le dis sans aucune flagornerie, tout le monde s’accorde pour dire que cet homme est intelligent« . Il reste que pour une majorité de l’électorat de ces primaires, la notion d’écologie semble à l’heure actuelle, bien éloignée des préoccupations premières.

Cependant, l’ex-présentateur télé rappelle que le nucléaire est « un mode de production énergétique qui nous emmène dans des dérives financières absolument terrifiantes. Je pense que la démonstration des coûts induits des conséquences de Fukushima au Japon, devrait nous amener à beaucoup plus de mesure« . De plus insiste-t-il, le nucléaire « ne nous met pas dans une situation d’indépendance énergétique, car il faut bien aller chercher quelque part les matériaux fossiles3.

Il reste maintenant à François Fillon, de se présenter à l’ensemble des Français, et on peut imaginer que c’est là que Nicolas Hulot pourra rappeler que tout de même plus de deux-tiers des Français s’intéressent à la protection de l’environnement, et que l’écologie est à prendre impérativement en compte dans la conquête de l’Élysée.

Crédit photo : paris14info
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom