Top

L’aviation va avoir besoin de 637 000 nouveaux pilotes d’ici à 2036

le 31 juillet 2017 à 23:40 

Nous prenons de plus en plus l’avion, et cette tendance ne va pas s’arrêter. En effet, la croissance du trafic aérien devrait continuer de progresser. Pour y faire face, le constructeur aéronautique américain Boeing, prévoit dans une nouvelle étude annuelle, que l’aviation mondiale aura besoin de recruter 637 000 pilotes de ligne au cours des 20 prochaines années.

 Cette très sérieuse étude, publiée chaque année depuis huit ans, sert de référence pour l’industrie du transport aérien. Elle prévoit, que le développement du transport sera plus sensible dans la région Asie-Pacifique. Cette dernière, va concentrer à elle seule, plus d’un tiers (253 000 pilotes) des besoins de recrutement de ce type de personnel extrêmement qualifié, suivie de l’Amérique du Nord (117 000) et de l’Europe (106 000), selon ces prévisions couvrant les années 2017 à 2036.

 Bien sûr, plus d’avions, cela veut dire plus de pilotes, mais aussi plus de personnels naviguant. Ce même rapport estime, que 839 000 hôtesses et stewards seront nécessaires d’ici à 2036, dont 308 000 en Asie-Pacifique, 173 000 en Europe, 154 000 en Amérique du Nord et 96 000 au Moyen-Orient.

 Il semblerait par contre, que les nouveaux appareils comme Boeing 737 MAX, devraient réclamer moins de maintenance. Cela devrait permettre aux compagnies de faire des économies de ce côté-là. Reste à savoir bien sûr, si la sécurité et le risque d’accident ne va pas en pâtir.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

 Concernant, le besoin de pilote, cela n’est pas vraiment nouveau et ce besoin de pilotes à long terme fait partie de toutes les prévisions. Le risque de ne pas y faire face va rapidement et cruellement se faire sentir. Une bonne formation pour avoir un bon pilote est longue, et le besoin pour ces 10 prochaines années, est déjà chiffré à 255 000 nouveaux pilotes de ligne dans le monde, selon une étude, rendue public fin juin au Salon du Bourget par le spécialiste de la formation dans les domaines de l’aviation civile, CAE.

 Le risque, est qu’une pénurie trop forte amène l’acceptation de formation au rabais et plus rapide, au dépens une nouvelle fois de la sécurité.

 

Crédit photo :

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom