Top

Google TV : un œil sur la télévision ?

le 1 septembre 2011 à 13:05 

Élément non négligeable de la transaction entre Google et Motorola Mobility : la percée possible pour Google dans le créneau de la télédistribution, Motorola étant, entre autres choses, un des deux plus importants fournisseurs de récepteurs numériques sur le continent.

Cisco, depuis l’acquisition de Scientific Atlanta, et Motorola se partagent l’essentiel de ce marché : les fournisseurs de services de télé numérique, dont Bell, Cogeco et Quebecor, au Québec, utilisent des récepteurs provenant d’ailleurs de ces deux fabricants. Du côté de Motorola, ça fait au moins deux ans, soit depuis la scission du groupe en deux entités distinctes, que cette filiale est à vendre. Pour Google, qui hérite ainsi d’une unité d’affaires générant déjà des revenus de 2 milliards de dollars par an, c’est une occasion en or de renouveler ses efforts en vue de s’immiscer dans le salon des foyers nord-américains.

Lancé en grande pompe l’an dernier avec, comme partenaires principaux, Logitech et Sony, on ne peut pas dire que Google TV a connu le succès espéré, une part des différentes sources de contenu vidéo devant alimenter ce service ayant été bloquées, et les acheteurs n’ayant pas mordu à cette option de rechange aux services télé traditionnels.

Que Motorola puisse concevoir un récepteur hybride pouvant recevoir à la fois le signal télé d’un télédistributeur, et le contenu web de sites comme Netflix, Hulu et YouTube est un détail qui n’a pas été soulevé par de nombreux analystes, à la suite de l’annonce du rachat de la société par Google. Ceux qui l’ont fait, par contre, ont unanimement déclaré que ça pourrait être là la carte cachée dans cette transaction qui propulserait Google aux avant-postes d’un secteur encore tout émergent en Amérique du Nord, la télé de salon par Internet, que tentent également de percer Apple, Microsoft, Sony et qui encore.

Un récepteur vendu par un câblo offrant le système Android en prime, donnant accès aux services de Google TV, pourrait intéresser une large part des foyers nord-américains peu versés dans les technologies. Dans ce contexte, l’acquisition de Motorola Mobility prend plus d’une dimension. Outre les brevets et la téléphonie mobile, le secteur télévisuel et son lucratif créneau publicitaire sont une autre sphère qui intéresse Google depuis plusieurs années déjà.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom