Top

Bouquets Canal+ : Des hackers algériens Accusés d’avoir piraté

le 12 septembre 2011 à 19:28 

Suite aux pertes sèches, estimées à plusieurs millions d’euros, encaissées par les deux bouquets, français et qatari en l’occurrence, Canal+ Maghreb et Jazeera sport +, et aux multiples piratages de leurs chaînes satellitaires par des hackers algériens, ces deux bouquets ont déposé officiellement plainte au niveau de la cour d’Alger.

Une instruction judiciaire vient d’être ouverte par le pôle judiciaire spécialisé près la cour d’Alger, ordonnant qu’une enquête soit menée par les services de sécurité sur les «hackers» algériens, accusés par les bouquets Canal+ Maghreb et Jazeera Sport+, d’avoir piraté leurs chaînes satellitaires, en vendant des cartes de piratages à des coûts moindres sur le marché. Mieux, la justice a ordonné aux enquêteurs de procéder à l’arrestation de chaque hacker algérien, impliqué dans ce piratage.

En effet, selon une source judiciaire, qui suit cette affaire, les responsables des deux bouquets, français et qatari ont officiellement saisi la justice algérienne pour tenter d’identifier les hackers algériens qui continuent de pirater leurs chaînes satellitaires. Plusieurs plaintes ont été déposées par les responsables des deux bouquets à la cour d’Alger, au Ruisseau, toujours selon notre source. Les pertes pour les deux bouquets sont énormes.

Selon notre source, il s’agit de plusieurs dizaines de millions d’euros qui sont perdus par Canal+ et Jazeera sport+ à cause du piratage de leurs chaînes. Prenons le cas du bouquet Canal+ Maghreb qui a été la cible des hackers algériens.

Cet opérateur, installé en Algérie en janvier 2009, avait lancé une nouvelle carte qui permet d’accéder à 27 chaînes entre thématique, sportive, info continue, et autant de domaines, mais finalement c’est Canal+ qui a été piraté par les hackers algériens qui, à cette occasion, lui ont causé des pertes de plusieurs millions d’euros au bout de deux ans seulement. En effet, fixée à 120 euros la carte, le bouquet Canal+ Maghreb n’a pas marché en Algérie, vu le prix très excessif de la carte viacess, en plus avec seulement 27 chaînes satellitaires proposées aux clients algériens. Le bouquet Canal + sera doublement affecté, puisque les hackers algériens ont pu déchiffrer également les codes des chaînes françaises.

Face à cette situation, les responsables de la chaîne Canal + ont choisi de plier bagage et de quitter, non seulement Alger, mais tout le Maghreb. Pour sa part, le bouquet El Jazeera sport+ a ouvert son bureau en Algérie, dans le but d’investir, d’autant qu’ici, des millions de clients algériens sont assoiffés des matchs de football européens.

Le bouquet de l’opérateur qatari comprend des championnats européens très pointus, tels que les championnats italien, espagnol et portugais. Et pour se lancer, les responsables d’El Jazeera sport+ ont fixé le prix d’une carte qui donne accès à dix chaînes sportives à 100 euros. Un prix jugé trop cher par les Algériens ; toutefois, plus de 10 000 cartes viacess ont été écoulées sur le marché, en l’espace de deux ans. Mais le pire pour cet opérateur qatari c’est qu’au-delà de ces ventes, des hackers algériens ont pu déchiffrer les «codes» des dix chaînes sportives.

Ces pirates du Net ont, par cette violation des droits, pu vendre des milliers de cartes de piratage, appelées «Omnia». Une infraction qui va coûter cher à Jazeera sport+, d’autant qu’elle venait de perdre plusieurs millions d’euros, mais également de perdre des milliers de clients, à cause du comportement illégal des pirates algériens.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

Une réponse à “Bouquets Canal+ : Des hackers algériens Accusés d’avoir piraté”

  1. jazayri 14 septembre 2011 10:09

    enlevez-leur le sexe hahahaaaaa
    [Modération : Les insultes ne sont pas bienvenus. Merci de cesser]
    les qataris, dites-vous ou israël?

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom