Top

Polémique : le clip suggestif du rappeur de 6 ans

le 17 juillet 2012 à 10:58 

Albert Roundtree Jr. n’a que 6 ans mais se prend déjà pour une star du rap en reprenant les codes du genre : piscine, filles en bikini, propos misogynes et à caractère sexuels. Il se vante de pouvoir « faire bouger des culs » dans le clip de sa chanson Booty Pop.

Mise en ligne le 2 juillet, la vidéo a été vue plus de deux millions de fois. On peut y voir un jeune garçon en maillot de bain, entouré de derrière féminins se trémoussant, chanté avec assurance « j’aime ta bouche » ou « je peux faire exploser ton cul » tout en arrosant les danseuses avec un pistolet à eau près de ses parties génitales. Un tableau surprenant, loin d’un Jordy blondinet et son refrain « Alysson c’est ma copine à moi », qui soulève la polémique dans les média américains.

Le magazine américain Vibe, spécialisé dans le hip hop, tire la sonnette d’alarme d’une jeunesse hypersexualisée sans véritables repères ni limites : « Nous rions quand ils sont petits et qu’ils se déhanchent comme des adultes, nous trouvons cela mignon, mais quand ils deviennent ados, que nos filles se retrouvent enceintes à 16 ans, cela n’est plus aussi drôle. Où sont ses parents? » lance le magazine. Une critique largement reprise par le psychiatre Keith Ablow qui se demande pourquoi les parents ne sont pas poursuivis pour abus sexuels sur mineurs.

De son côté le producteur, Tyler Council, ne prend pas cette polémique au sérieux et confiait au Miami New Times qu’il s’agissait d’une blague et qu’il avait été payé par les parents pour faire d’Albert Roundtree Jr. une star du rap. D’ailleurs, il a annoncé la sortie prochaine d’un nouveau titre, Girls, Girls, Girls, qui devrait surfer sur le buzz de la première vidéo.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom