Top

Air Algérie : Le processus de négociations se poursuivra avec la direction

le 1 août 2011 à 23:57 

Vraisemblablement, le processus de négociations entamé entre la direction d’Air Algérie et le personnel navigant commercial (PNC) (stewards, hôtesses de l’air et chefs de cabine) prendra encore plus de temps.

La date du 31 juillet 2011, fixée initialement comme délai pour parvenir à un accord concernant les doléances brandies par le PNC, est désormais dépassée. La dernière rencontre qui s’est poursuivie dans la soirée de dimanche n’a pas abouti, en effet, à des résultats probants. C’est ce qu’a affirmé le porte-parole du PNC, Yacine Hamamouche, contacté au téléphone.

«Pour l’instant, rien n’est encore décidé d’une manière officielle même si la direction affiche une volonté de solutionner le problème. Nous avons décidé d’un commun accord de prolonger nos rencontres pour débattre du volet salarial et les prochains rendez-vous sont fixés pour ce mercredi et jeudi», précise-t-il avant
d’ajouter : «Il y a toujours dans pareilles négociations des divergences de points de vue et cela nécessite encore du temps pour parvenir à un commun accord.»

Est-ce que la divergence réside dans les 106% d’augmentation salariale que revendique le PNC ? A cette question, M. Hamamouche apporte un démenti formel : «Nous n’avons jamais revendiqué un tel pourcentage. Le taux que vous citez nous a été collé par d’autres parties qui cherchent à dévier les revendications du PNC. Tout ce que nous demandons est de revoir à la hausse la grille salariale du personnel sans fixer un quelconque taux.»En sus de la question salariale, les négociations porteront également sur les conditions de travail, le statut et la direction à laquelle le PNC doit être rattaché.

Pour la direction d’Air Algérie, le plus important dans le processus de dialogue est la préservation de l’équilibre financier de la compagnie, en estimant la proposition d’augmentation de 20% des salaires de l’ensemble des personnels «raisonnable». La direction a qualifié, toutefois, d’«irrecevable» la revendication liée à la création d’une direction autonome pour le PNC. Le Personnel navigant commercial a observé, rappelons-le, une grève de quatre jours, du 11 au 14 juillet, clouant au sol la majorité des appareils de la compagnie.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom