Top

Le général américain Carter Ham : « il n’y a pas de mercenaires algériens en Libye »

le 2 juin 2011 à 15:30 

Le commandant du commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom), le général de corps d’armée Carter F. Ham a affirmé mercredi à Alger qu’il n’existait pas de mercenaires envoyés par l’Algérie en Libye.

« Je n’ai rien vu d’officiel ou de rapport qui fasse état d’envoi par l’Algérie de mercenaires en Libye », a déclaré M. Ham lors d’une conférence de presse organisée à l’ambassade des Etats-unis.

« C’est même tout à fait le contraire, dès lors qu’il est notoire que l’Algérie a toujours appuyé la sécurité régionale et aussi la lutte anti-terroriste pour prévenir et empêcher qu’il y ait des mercenaires ou bien un mouvement de personnes et d’armements dans la région », a-t-il ajouté.

Ceci étant, le responsable de l’Africom a souligné l’existence d’un « mouvement libre » de mercenaires « vers et à partir de la Libye ». Pour contrecarrer ce genre de mouvements, M. Ham a relevé l’importance d’une approche régionale entre les pays concernés qui viserait, a-t-il dit, à renforcer le contrôle aux frontières et lutter plus efficacement contre les menaces.

Relations bilatérales fortes

En visite officielle de deux jours, le Haut Commandant s’est dit satisfait, du niveau des relations qu’entretiennent l’Algérie et les Etats-unis, qu’il a qualifiées de « relations très fortes ».

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Au sujet de l’armement, le commandant de l’Africom a noté que la préoccupation des partenaires dans la région concernant la « prolifération » des armes en provenance de Libye et qui peuvent aller à d’autres pays ou tomber entre les mains d’El Qaïda était également celle des Etats-unis.

« Pour faire face à cette prolifération, les efforts et la coopération de tous sont nécessaires », a-t-il dit, soulignant avoir pris note des rencontres ayant eu lieu entre l’Algérie, le Mali, la Mauritanie et le Niger pour discuter de cette question.

Il a déclaré que les USA travaillaient actuellement avec ces pays pour trouver les aides qui leur seraient utiles. « Il peut s’agir des échanges de renseignements et d’assistance technique pour notamment renforcer la sécurité au niveau des frontières », a souligné M. Ham. « Nous recherchons également les moyens pour aider ou appuyer les efforts des pays concernés à résoudre de manière régionale concertée toutes les préoccupations sécuritaires qui se posent dans la région », a indiqué le responsable d’Africom.

Toutefois, le général de corps d’armée américain Carter F. Ham a tenu à souligner l’importance de dire aujourd’hui que la lutte contre le terrorisme « n’est pas uniquement l’affaire des militaires ». Pour lui, les armées ont un rôle important dans cette lutte mais ce rôle ne devrait être, à son avis, qu’un rôle « d’appui à d’autres efforts qui doivent être consentis au niveau des Etats ».

L’Africom demeure engagé à être un partenaire de « qualité » pour l’Algérie

« Le Commandement demeure engagé à être un partenaire de qualité pour l’Algérie et nous continuerons à rechercher les moyens d’avoir une collaboration beaucoup plus étroite dans plusieurs secteurs relatifs à des intérêts mutuels en matière de coopération militaire », a-t-il déclaré

« Je suis très satisfait de la relation bilatérale qui existe entre les armées américaine et algérienne », a-t-il indiqué, faisant état de l’existence de « plusieurs programmes de partenariat permettant aux militaires algériens de participer à des programmes de formation dans des écoles militaires aux Etats-Unis ».

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom