Top

L’assassinat du numéro 2 de l’OLP reconnu par Israël

le 2 novembre 2012 à 9:35 

Abou Jihad, Khalil al-Wazir de son vrai nom, avait été tué la nuit du 15 au 16 avril 1988. Il était alors le numéro deux de l’OLP (Organisation de Libération de la Palestine). Pour la première fois, l’état d’Israël reconnaît être à l’origine de cette opération commando.

C’est le quotidien Yediot Aharonot qui devrait publier les informations précises sur cette opération menée par Nahoum Lev et commanditée par Moshé Yaalon, l’actuel ministre des Affaires stratégiques de l’état israélien.

Le but avoué de cette opération stratégique était d’éliminer le chef de l’OLP afin d’endiguer la première intifada palestinienne éclatée quelques mois plus tôt, en décembre 1987.

Nahoum Lev avait raconté les détails de cette opération menée à Tunis au journal en 2000 mais le journal n’a eu l’autorisation de publier l’information que maintenant. Près de six mois de négociations auraient été nécessaires pour convaincre le gouvernement.

Nahoum Lev, dans cette interview, raconte tous les détails de l’opération. Il n’aurait pas été le premier à tirer sur Abou Jihad mais se serait « assuré de sa mort ».

« J’ai tiré sur lui sans la moindre hésitation: il était voué à mourir. Il était mêlé à d’horribles crimes contre des civils israéliens » s’était justifié M. Lev. Quelques mois après avoir fait cette confession, Nahoum Lev est mort d’un accident de moto

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

Une réponse à “L’assassinat du numéro 2 de l’OLP reconnu par Israël”

  1. AfroNinja 2 novembre 2012 12:03

    A quand l’aveu sur la mort d’Arafat… Si a l’époque quelqu’un avait soupçonné israel on l’aurait qualifié d’Antisémite.
    Je pense qu’israel a beaucoup de secrets à livrer

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom