Top

Nice : la chasse aux Tunisiens continue

le 3 mai 2011 à 15:02 

Quelque 72 immigrés, essentiellement tunisiens, ont été interpellés ce matin dans un foyer à Nice, dans le sud-est de la France.

Dans un communiqué, la préfecture des Alpes-Maritimes précise que 23 des personnes interpellées ont déjà été réadmises en Italie d’où elles venaient, alors que «les autres seront placées en centre de rétention administrative en vue soit d’une réadmission vers l’Italie, soit d’une reconduite dans leur pays d’origine». Le communiqué de la préfecture ne précise pas la nationalité des personnes interpellées.

De source proche de l’opération, on indique toutefois qu’il s’agit, dans la quasi-totalité, de migrants de nationalité tunisienne. Le dispositif mis en place pour l’opération a mobilisé 167 policiers, gendarmes et douaniers. D’autres opérations du même ordre ont eu lieu ces derniers jours dans d’autres foyers de la région, selon la préfecture, qui ajoute que «ces opérations se poursuivront dans les prochains jours».

Le maire de Nice, Christian Estrosi (UMP, droite) a indiqué «qu’il ne prendrait aucune mesure pour organiser un accueil qui pourrait peser sur les contribuables niçois et constituer un signal contraire à l’action que mène l’Etat en matière de contrôle des flux migratoires». Par ailleurs, la Commission européenne compte proposer demain mercredi une plus grande latitude pour rétablir les contrôles au sein de l’espace Schengen sans frontières, sous la pression de Paris et Rome, qui s’inquiètent de l’arrivée de milliers d’immigrants tunisiens.

«Un mécanisme» permettant un contrôle temporaire aux frontières nationales en cas de nécessité sera proposé afin de faire face aux flux importants de migrants tunisiens ayant fui leur pays après la chute du régime de Ben Ali, en janvier dernier.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom