Top

Eurodéputés : ils détournaient le salaire de leurs assistants

le 4 juillet 2011 à 10:27 

Un rapport étouffé par le Parlement européen révèle les pratiques douteuses de certains élus autour d’une allocation de 15 000 euros par mois. Le Parlement européen a finalement mis en ligne un rapport qu’il tentait d’étouffer depuis trois ans.

On comprend qu’il n’ait pas été pressé de le rendre public : on y découvre que des députés européens ont tranquillement détourné les fonds publics destinés à payer leurs assistants. Les députés européens fautifs n’ont en fait pas grand-chose à craindre, le rapport ne fournit pas leur nom, leur étiquette politique ou leur nationalité. Ni le montant exact des fraudes. Mais les pratiques révélées suffisent à rendre ce document très gênant. A l’époque, le Parlement européen versait directement aux députés une allocation fixe, destinée à payer un ou plusieurs assistants. Sans vérifier comment ces fonds publics étaient utilisés. Et sans fixer de cadre précis : certains élus salariaient directement leurs assistants, d’autres faisaient appel à des prestataires de services.

Des mouvements financiers suspects

Les sommes en jeu étaient importantes : plus de 15 000 euros par mois pour chaque élu en 2006. Soit, au total, 10% du budget annuel du Parlement. En 2009, il s’est doté de nouvelles règles sur les fonds destinés à rémunérer les assistants. Les députés européens ne gèrent plus eux-mêmes l’allocation destinée à leur(s) assistant(s) ; les assistants sont officiellement employés du Parlement européen, et c’est lui qui leur verse leurs rémunérations ; si les fonds n’ont pas été entièrement dépensés à la fin de l’année, les élus ne peuvent pas bénéficier du reliquat. Les députés européens ne peuvent donc plus faire ce qu’ils veulent de cette enveloppe, dont le montant dépasse aujourd’hui 21 000 euros par mois. Mais une autre enveloppe suscite désormais des questions : celle des «frais généraux», soit plus de 4 000 euros par mois. Des fonds destinés aux fournitures diverses, et dont l’utilisation n’est pas contrôlée par le Parlement.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom