Top

Algérie : Par leur bulletin de vote, les Algériens « protégeront leur pays »

le 5 mai 2012 à 11:22 

Sétif – Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a considéré vendredi à Sétif que par leur bulletin de vote le 10 mai, les Algériens contribueraient à « protéger le pays et à le prémunir contre les effets du +déluge+ qui a frappé la région arabe et maghrébine ».

Présidant un meeting dans le cadre de la campagne électorale, M. Ouyahia a appelé les Algériens à faire « front uni » contre les partisans du boycott du prochain scrutin législatif, qui cherchent, a-t-il dit, à « noyer le pays dans la tourmente de la crise ».

La protection du pays contre « les vautours rodant autour de ses richesses relève de la compétence des Algériens », a souligné M. Ouyahia, précisant que l’Algérie était déjà « convenablement protégée à ses frontières par une armée, l’ANP, chevronnée ».

A l’occasion, il n’a pas manqué de qualifier de « désastre » les troubles survenus dans certains pays voisins jusqu’à ces derniers temps. Celui qui est actuellement le Premier ministre de la République a alors invité les citoyens à mettre à profit le « retour de la paix » dans le pays pour « consolider davantage le processus de construction de l’Algérie, qui prend forme dans les différents secteurs ».

« Les Algériens, qui refusent catégoriquement de revenir à la fitna, doivent comprendre que l’acte de voter constitue plus qu’une urgence à l’heure où tous les regards sont rivés sur nous et que beaucoup cherchent à exploiter la moindre faille à nos dépens », a averti M. Ouyahia.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

A partir de Sétif, M. Ouyahia a par ailleurs salué la mémoire des héros de la région en citant Ferhat Abbas ou encore Saâl Bouzid (premier martyr des massacres du 8 mai 1945), avant de rendre un hommage appuyé au chef historique Hocine Aït Ahmed qui, pour M. Ouyahia, « a fait prévaloir les intérêts de l’Algérie et reste un exemple duquel devraient s’inspirer bien des hommes politiques », selon ses propos.

Le responsable du RND a estimé ensuite que ce qui a été réalisé à Sétif « n’a pas besoin d’être démontré car on peut constater, d’un coup d’œil, que cette wilaya a su tirer son épingle du jeu » accomplissant d’énormes efforts pour son développement, a-t-il dit.

L’Algérie, aujourd’hui sollicitée par le Fonds monétaire international (FMI), doit aller de l’avant et protéger ses acquis, a estimé M. Ouyahia tout en rendant hommage au président Abdelaziz Bouteflika, qui demeure, à ses yeux, « l’homme qui a vaincu le terrorisme ».

L’aisance financière du pays doit être exploitée « dans le bon sens », a-t-il encore souligné, observant que « nul ne disposait d’une baguette magique pour pouvoir régler d’un coup tous les problèmes des Algériens ».

Optant pour un discours imagé, M. Ouyahia a jugé « inconcevable » qu’un pays dont les habitants ont fondé Le Caire (les Fatimides, partis d’Ikdjen, près de Beni-Aziz, au nord de Sétif, ndlr) se fasse aujourd’hui assister par des étrangers pour ériger de simples édifices.

Rendant une nouvelle fois hommage aux patriotes et aux différents services de sécurité, M. Ouyahia a appelé les Algériens à accomplir en force leur devoir électoral, le 10 mai prochain, pour consolider la stabilité du pays et l’unité de son peuple, avant de lancer, en guise de conclusion : « notre printemps à nous c’était déjà le 19 mars 1962 », en référence à la date du cessez-le-feu avec le colonisateur français.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom