Top

Marrakech: Arrestation de trois Marocains dont l’auteur présumé de l’attentat

le 6 mai 2011 à 12:58 

Trois marocains ont été arrêtés, dont l’auteur principal présumé de l’attentat commis le 28 avril dernier à Marrakech (300 km au sud de Rabat) et ayant fait officiellement 16 morts et 21 blessés, a annoncé jeudi soir le ministère de l’Intérieur marocain dans un communiqué.

« Les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national ont procédé à des investigations minutieuses et approfondies, qui ont permis aux services de sécurité d’arrêter trois ressortissants marocains, dont l’auteur principal de cet acte terroriste » commis dans un café fréquenté par des touristes à la place Jamaa El-Fna de Marrakech, a précisé le ministère de l’intérieur. L’auteur principal présumé de cet attentat est « imprégné de l’idéologie jihadiste et a fait allégeance à l’organisation Al Qaida », souligne-t-on de même source en ajoutant qu’il avait déjà « entrepris plusieurs tentatives pour rejoindre certains foyers de tension notamment en Tchétchénie et en Irak avant de décider de perpétrer un acte terroriste à l’intérieur du Maroc ».

Le communiqué a affirmé que l’auteur présumé s’était « initié à la fabrication d’explosifs sur Internet » avant de mettre au point deux engins explosifs, commandés à distance qu’il avait acheminés à Marrakech » en se faisant passer pour un touriste. Seize personnes de nationalités différentes avaient été tuées et 21 autres blessées, selon un bilan définitif établi dimanche dernier par le ministère de l’Intérieur marocain. Il s’agit de huit ressortissants français, trois Marocains, un Britannique, un Canadien, un Néerlandais, un Portugais et un Suisse. Le ministre de l’Intérieur marocain, Taieb Cherqaoui avait déclaré trois jours après l’attentat que celui-ci était un « acte terroriste résultant d’une forte déflagration provoquée par un engin explosif ». « Il s’est avéré, à la lumière des investigations préliminaires menées par les services de sécurité qu’il s’agit d’un acte terroriste résultant d’une forte déflagration provoquée par un engin explosif », avait souligné le ministre marocain à la presse.

Le ministre marocain de la Communication et porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri, avait également qualifié cet attentat d’ « acte terroriste ». « Il s’agit d’un acte terroriste, un acte criminel délibéré », a déclaré le ministre marocain en ajoutant que le Maroc était « confronté aux mêmes menaces qu’en mai 2003 et il y fera face avec diligence et volontarisme ». Les attentats de Casablanca menés par des extrémistes islamistes, le 16 mai 2003, avaient fait 45 morts, dont 12 kamikazes.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom