Top

Libye: la population de Syrte prend la fuite des raids de l’Otan

le 6 octobre 2011 à 17:41 

Les civils libyens continuaient jeudi de fuir la ville de Syrte assiégée, où les troupes du Conseil national de transition (CNT) se heurtent à une forte résistance des forces loyalistes, repliées dans le centre-ville où la population est également confrontée aux raids de l’Otan.

La ville assiégée depuis la mi-septembre est la cible de tirs quasi-quotidiens dans les faubourgs nord-est de la ville, située à 360 km à l’est de Tripoli. Selon les médias, les échanges de tirs dans le nord-est de la ville, le long du bord de mer, indiquent que les forces des nouvelles autorités libyennes y ont apparemment progressé de quelques centaines de mètres en s’emparant de résidences. Syrte, qui comptait avant le début du conflit libyen quelque 100.000 habitants est l’un des deux derniers bastions des forces fidèles au colonel Maamar El Gueddafi, qui mènent une résistance farouche aux troupes du CNT, organe politique créé par les rebelles libyens. Mais pour nombre d’habitants de Syrte contraints de fuir, les tirs de l’Otan et du CNT représentent un grand danger, même si l’Otan et le nouveau régime libyen ont beau assurer protéger les civils.

« Pourquoi l’Otan nous bombarde-t-il ? » se lamente l’un d’eux, Farak Moussa, alors qu’il fuit la ville avec sa famille, parmi des dizaines d’autres voitures chargées de réfugiés.

La population civile non épargnée

« Notre maison a été touchée par une bombe. Elle a détruit trois pièces. Heureusement nous étions dans les autres. Nous ignorons d’où elle  venait », dit un autre habitant Salem Hamis, en fuite avec une grande partie de sa famille. « Les bombardements de l’Otan sont effrayants. Tout est effrayant. Ils ne font pas de différence », souligne-t-il.

« Il y a beaucoup de tirs épars », a affirmé de son côté un travailleur humanitaire étranger à des médias. Il a précisé que nombre de médecins et de résidents de Syrte se plaignent de l’impact mortel des bombardements de l’Otan. L’Alliance atlantique a été accusée à de fréquentes reprises d’avoir tué des civils en Libye.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Samedi dernier, l’Otan a frappé un point de commande et de contrôle, une zone dédiée à l’infanterie et l’artillerie, deux véhicules blindés et un char, a reconu un responsable de l’Alliance. Les forces des nouvelles autorités libyennes disent qu’elles font de leur mieux pour protéger les civils, disant que l’assaut final sur Syrte a été retardé pour permettre au plus grand nombre possible de s’enfuir.

Cependant, elles n’arrêtent pas de pilonner quasiment chaque jour la ville: mercredi, elles ont visé des heures les partisans d’El Gueddafi à coups de chars, de missiles antichar depuis des positions situées à peine 1,5 km du centre de conférences Ouagadougou et de l’hôpital Ibn Sina. Ce quartier comprend aussi une zone résidentielle.

L’OTAN ne quittera pas la Libye de sitôt

Samedi dernier, alors que des membres de la Croix Rouge réussissaient pour la première fois à apporter des médicaments dans la ville, plusieurs roquettes se sont abattues dans l’enceinte de l’hôpital où ils s’étaient rendus, selon des sources médiatiques citant des témoins.

Pour la journée de mercredi, l’Otan a fait état de huit frappes, qui ont toutes visé des objectifs dans les environs de Bani Walid, une immense oasis à 170 km au sud-est, qui reste l’autre poche de résistance des forces loyalistes. Les avions de l’Otan traversent constamment le ciel libyen depuis le début du conflit dans le pays, où les forces de la coalition étrangère sont intervenues sous mandat de l’Onu afin de normalement protéger les civils.

Les ministres de la Défense de l’Otan, réunis jeudi à Bruxelles, ont indiqué que les opérations en Libye se poursuivront jusqu’à la fin des combats entre Libyens. Six mois après son lancement, la mission « Protecteur unifié » est « proche de la fin », a réitéré Anders Fogh Rasmussen, le S.G de l’Otan mercredi à Bruxelles.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom