Top

Libye : Un « fonds spécial » pour aider les rebelles

le 7 mai 2011 à 10:38 

Devant l’impasse militaire, et en l’absence d’une solution politique, les pays formant le Groupe de contact sur la Libye, instance créée et gérée par les pays engagée plus ou moins dans le conflit, ont tenu jeudi dernier à Rome une réunion où ils ont décidé de créer un «fonds spécial» pour aider les rebelles du Conseil national transitoire (CNT). La complexité de la commercialisation du pétrole se trouvant à l’est du pays, sous contrôle de l’opposition armée, a poussé les protagonistes à réfléchir à d’autres sources de financement.

Il s’agit, selon le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini, de mécanisme financier temporaire qui «permettra à des fonds d’être transférés de manière transparente au CNT, l’organe politique de la rébellion». Le fonds, sous supervision internationale, sera «opérationnel dans les prochaines semaines» et alimenté dans un premier temps «par des dons ou des prêts». Le Koweït a déjà promis 180 millions de dollars et le Qatar évoque une somme de 400 à 500 millions.

Pour ce qui est de la délicate question de l’utilisation des fonds gelés du colonel Kadhafi et de ses proches, estimés à 60 milliards de dollars dans le monde, dont plus de la moitié aux Etats-Unis, l’Italie et la France ont exhorté les organismes compétents de l’Union européenne à trouver une solution.

De son côté, la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a annoncé que l’administration Obama allait «bâtir une législation» afin de permettre de «puiser dans une partie» de ces fonds pour «aider le peuple libyen». Plus de 150 millions de dollars pourraient être prélevés dans le court terme. Le régime libyen a réagi hier en s’insurgeant contre le plan d’aide international aux rebelles en assurant que Mouammar Kadhafi n’avait aucune intention de quitter le pouvoir.
Sur le plan politique, M. Frattini a évoqué un possible cessez-le-feu «d’ici quelques semaines» tout en laissant Mme Clinton rappeler les positions du groupe par rapport au régime en place :«La meilleure chose à faire pour Kadhafi est de cesser sa violence brutale et de quitter le pouvoir», a-t-elle lancé.

La Russie et la Chine qui ne font pas partie du Groupe de contact, ont déclaré unir leurs efforts pour obtenir un «cessez-le-feu» en Libye, réitérant leur opposition de principe à toute ingérence et a fortiori à une intervention terrestre.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom