Top

Algérie : Les partis politiques doivent respecter l’exercice démocratique

le 8 mars 2012 à 18:30 

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé mercredi à Alger que la réforme relative aux partis politiques dénote de la conviction qu’ils assument un rôle « majeur » pour faire respecter les règles de l’exercice démocratique.

« La réforme qui a également porté sur les partis, épine dorsale de la vie politique, dénote de notre conviction en le rôle majeur que ces derniers sont appelés à jouer pour faire respecter les règles de l’exercice démocratique, les institutions constitutionnelles et l’opinion de l’autre, qu’ils soient dans le pouvoir à la faveur d’élections libres et intègres où dans l’opposition où ils assument une mission de contrôle », a indiqué le chef de l’Etat dans un message à l’occasion de la Journée mondiale de la femme.

En ce sens, le président Bouteflika a souligné que l’Algérie a entrepris des réformes « nécessaires » pour le pays, lesquelles portent sur les « principaux » axes de la vie politique et favorisent une dynamique à même de faire progresser l’expérience démocratique.

« Nous avons entrepris récemment des réformes politiques que nous avons jugées nécessaires pour l’Algérie », a-t-il dit.

Ces réformes, a relevé le chef de l’Etat, ont porté sur les principaux axes de la vie politique favorisant, au sein de la société, « une dynamique à même de faire progresser l’expérience démocratique dans notre pays et d’encourager la classe politique à mieux composer avec la volonté des Algériens et Algériennes d’aller vers une opinion plurielle et diverse et consacrer l’égalité des chances dans la compétition électorale ».

Le président Bouteflika a affirmé qu’à travers ces réformes, « nous envisageons de poursuivre notre cheminement sur la voie de la protection, la promotion et la diffusion des droits de l’homme et le développement de la société avec le concours de toutes les institutions ».

Le président de la République a notamment cité les organisations de la société civile en tant que « mécanismes de réformes » et « acteur essentiel » dans la gestion des questions intéressant la société et le façonnement de l’opinion publique, essentiellement à travers le dialogue constructif, la sensibilisation, l’instruction et l’orientation en direction de toutes les catégories de la société.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom