Top

Paris : des milliers de faux contrôles de parcmètres

le 8 mars 2018 à 15:50 

Qui contrôle, ceux qui contrôle ? C’est une question que l’on doit s’en cesse se poser. Les abus en la matière sont vite arrivés. Dernièrement, la Mairie de Paris découvert que des milliers de contrôles de stationnement réalisés dans les rues de Paris par une société privée étaient en fait « bidon ». C’est une révélation de l’excellent Canard Enchaîné qui a titré  la « boîte qui gruge la mairie de Paris ».

L’enquête du journal ,révèle en effet que des employés de Streeteo, filiale d’Indigo (ex-Vinci Park), chargée du contrôle du paiement des parcmètres, saisissaient des immatriculations de véhicules flashés par les véhicules +Lapi+ qui sillonnent les rues, en prétendant les contrôler, or tout ceci se faisait en fait sans quitter les bureau. Ensuite, la verbalisation était annulée pour des motifs du type « PMR » (personne à mobilité réduite), « personne agressive », personne « dans le véhicule » ou « autre ».

Il a fallu un premier bilan de la réforme du stationnement, de compétence désormais municipale, pour s’appercevoir de la supercherie. Christophe Najdovski, adjoint EELV aux Transports explique  « nous avons effectivement constaté un nombre anormalement élevé d’exemptions de paiement », a affirmé devant la presse Christophe Najdovski, adjoint EELV aux Transports.

Du coté de la société Streeteo et même de la Mairie de Paris, on tente de minimiser l’affaire. Une enquête interne est mise en place,mais on insiste sur le fait qu’il s’agit de pratiques inities par « quelques individus isolés » et surtout que « qu' »aucun automobiliste n’a été lésé dans cette affaire ».

Le Canard enchainé évoque tout de même que cela concerne « près de la moitié » des 50.000 contrôles quotidiens de Streeteo, alors que selon la Mairie, on parle seulement « de 2 à 3% des transactions ».

Il faut noter que que Streeteo a déjà fait parler d’elle. En janvier, deux agents verbalisateurs avaient été contrôlés positifs au cannabis, et l’un conduisait sans permis. Sans parler des nombreux automobilistes se sont également plaints d’amendes attribuées à tort, de bugs dans les réclamations, mais ce sont des réclamations plus classiques.

Crédit photo : Simon

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom