Top

Législatives à Tours : tour d’horizon des candidats

le 8 juin 2012 à 11:07 

Sur la première circonscription d’Indre-et-Loire, le premier tour des élections législatives s’annonce tendu. 14 candidats, pas un de moins, les électeurs auront leur choix. Rapide tour de table des prétendants.

Conseiller municipal de Tours et actuel député de sa circonscription, Jean-Patrick Gille sera l’homme à battre de ces législatives. Il devra néanmoins compter sans le soutien des roironistes suite au coup de froid lancé par le conflit interne au PS au conseil général en 2010.

De l’autre côté, désigné comme challenger (n’est pas toujours le favori, celui qui gagne aux élections), Guillaume Peltier. Étoile montante de l’UMP. L’ex porte-parole adjoint de Nicolas Sarkozy, est connu pour sa verve et son dynamisme habituel. Candidat du renouveau, le jeune Peltier ne laisse pas les électeurs indifférents.

Autres candidats sérieux, Thibault Coulon, Caroline Larpent et Fanny Siouville. Le premier, Divers Droite, vient de s’attirer les foudres des sympathisants de droite, en claquant la porte de l’UMP. La seconde, Europe Écologie les verts, malgré un fort tempérament, risque bien de connaître une défaite semblable à celle d’Éva Joly. Enfin, la dernière, étiquetée Modem, souhaite ouvrir une large voie au centre. Sa jeunesse (29 ans) fait sa force. Cependant, vu le petit score réalisé par François Bayrou aux élections présidentielles, Fanny Siouville ne part pas favorite.

Christophe Bouchet du parti radical devra batailler avec la candidate Front de Gauche, Josette Blanchet. En tant qu’ancien président de l’OM, l’élu radical n’est pas vraiment en phase avec les idées que prône son parti. Fabien-Emmanuel Poussard, du Front National, sera le principal adversaire du Front de Gauche.

Anne Brunet, de Lutte Ouvrière, est une sérieuse concurrence de l’élue NPA, Munia Ewanjé-Epée. Qui plus est, leurs partisans risquent certainement de reporter leurs voix sur la candidate Front de Gauche.

Finalement, les ovnis de la campagne, Adrien Gaumé, représentant le Mouvement des Objecteurs de Croissance, Julie Moreau de l’Alliance Royale, Nathalie Cornet de l’Alliance Écologiste indépendante et Jean-Jacques Rives de Debout pour la France, viennent ajouter du folklore à cette lutte, qui s’annonce d’ores et déjà, serré.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom