Top

Maroc : Prison et raison d’état, comment convaincre Alain Juppé ?

le 9 mars 2012 à 17:51 

Nous venons de recevoir deux lettres adressées à M.Juppé, Ministre des Affaires étrangères, par Claude Mangin Asfari et par Michel Mangin, son père.

Avec ces deux lettres très émouvantes, Claude comme épouse et Michel, comme beau-père s’adressent au Ministre qui va rendre visite aux « amis marocains », pour essayer de retenir son attention sur la situation faite à leur mari et gendre Anaama Asfari, en prison depuis 17 mois à Salé, comme 22 autres Sahraouis dans cette prison et comme 80 autres dans d’autres prisons marocaines.

Peut-il entendre un tel message, notre Ministre, qui rivalise de complaisance à l’égard d’un régime érigé en modèle, qu’il avoue même admirer ! Cet assaut de complaisances, de la part d’un homme politique qui fut en d’autres temps plus réservé, est-il simplement raison d’état et défense obligatoire de nos intérêts économiques et financiers ?

Le Ministre, s’honorerait d’un peu moins de complaisance, en écoutant ce qui se dit dans les associations des droits de l’homme ou à la porte des prisons et dans les courriers que nous lui adressons si d’aventure ses conseillers lui transmettent !

Peut-on l’espérer de Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste, qui elle aussi se rend au Maroc, le lendemain du retour de M.Juppé. Son programme sera sans doute assez voisin ! Elle pourra si elle en a la conviction et la volonté, interroger ses interlocuteurs sur les prisonniers d’opinion au Maroc, les Sahraouis tout particulièrement, puisqu’elle a également reçu avant son départ, ces deux lettres disant la douleur et la colère d’une famille. Contrairement à M.Juppé qui défend à l’ONU la solution d’autonomie proposée par le Maroc, le Parti socialiste défend depuis 1976 l’autodétermination du peuple sahraoui. Il serait sans doute important de tout de suite le rappeler pour lever toute ambiguïté avant les prochains résultats électoraux.

Deux livres, parus ces derniers jours, interdits au Maroc, ne manquent pas de nourrir la connaissance du fonctionnement du royaume et de ses relations avec notre pays. Nous en conseillons vivement la lecture à tous ceux, hommes politiques, journalistes, artistes qui se plaisent tant dans ce « royaume enchanté » et en admirent l’exception et la démocratie.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom